Plan d’élargissement du chemin Pink


EN RÉSUMÉ

  • Je suis en faveur de l’élargissement du chemin Pink
  • Je veux respecter l’échéancier actuel
  • Je favorise le transport actif et collectif pour des raisons écologiques et de santé
  • Je favorise la sécurité des piétons, des cyclistes, des usagers du transport collectif et des conducteurs de véhicules motorisés
  • Si je suis élue comme conseillère municipale le 5 novembre prochain, je m’engage à faire corriger le plan de l’élargissement du chemin Pink afin d’accroître la sécurité de ses usagers

POUR UNE ROUTE SÉCURITAIRE ET CONVIVIALE POUR TOUS 

Le projet actuel Le plan de l’élargissement du chemin Pink tel qu’il a été adopté par le Conseil municipal, ne comporte pas de piste cyclable ni de trottoirs sur toute sa longueur, mais plutôt deux bandes cyclables unidirectionnelles et une piste multifonctionnelle. Ces arrangements ne reflètent ni les usages, ni les besoins, ou même les demandes des résidents du Plateau.

LE PLAN DOIT ÊTRE REVU ET CORRIGÉ

Concrètement, le projet tel qu’il est présenté actuellement comporterait une bande cyclable définie par une ligne blanche pointillée de chaque côté de la route. Les autobus devraient traverser cette bande cyclable pour faire descendre et monter des piétons. Il serait donc impossible de mettre des bollards sur toute sa longueur et d’assurer la sécurité des cyclistes et des autres usagers de la route.

 

Sur un boulevard où circulent plusieurs centaines de voitures, des dizaines de camions et d’autobus aux heures de pointe, cette bande cyclable pourrait mettre en péril la sécurité des cyclistes. La piste multifonctionnelle, quant à elle, prévoit accueillir aussi les cyclistes (qui devraient circuler à une vitesse de maximum 20km/h) et les piétons. 

MA PROPOSITION 

Convertir la piste multifonctionnelle prévue au sud du chemin Pink en véritable piste cyclable bidirectionnelle et ajouter des trottoirs sur toute la longueur du boulevard.

Ainsi, les véhicules circuleront dans la rue, les piétons utiliseraient les trottoirs et les cyclistes, la piste cyclable. Cette configuration permettra aussi aux usagers du transport en commun de marcher de manière sécuritaire entre leur résidence et leur arrêt d’autobus. 

 

LE PRINCIPE DES RUES COMPLÈTES 

Cette proposition s’appuie sur le principe des rues complètes où chacun doit avoir sa place, autant les véhicules (voitures et autobus), les cyclistes que les piétons. Les rues sont ainsi plus sécuritaires et plus conviviales que des routes avec des pistes multifonctionnelles, qui ne sont pas appropriées pour du vélo utilitaire (déplacement au travail, par exemple). Également, l’instauration d’une piste cyclable en site dédié (isolée de la voie) permettra de la déneiger en hiver, répondant ainsi à la demande de plusieurs citoyens.

DES APPUIS

Le danger d’une bande cyclable partagée avec les voitures et les autobus est d’autant plus grand que la limite de vitesse sur le chemin Pink est de 50 km/h sur la portion visée par la phase 1 du projet et de 70 km/h pour la phase 2, à l’ouest de l’intersection du boulevard des Grives.

Lors de la consultation de mai dernier, l’Association des résidents du Plateau souhaitait prioriser les pistes cyclables en site dédié pour des raisons de sécurité. Selon l’organisation : 

« Il est donc primordial de favoriser les pistes cyclables en site propre plutôt que les chaussées désignées qui né constituent pas un type d’infrastructure suffisamment sécuritaire pour la pratique du cyclisme utilitaire. Les pistes cyclables physiquement séparées des voies dédiées aux autos constituent des aménagements plus confortables et offrent un sentiment de sécurité accru à leurs utilisateurs ».  (Mémoire de l’Association des résidents du Plateau, Consultations sur le réseau cyclable, mai 2017)

Pour sa part, Vélo Québec, dans son Guide technique Aménagement en faveur des piétons et des cyclistes, prône des pistes cyclables qui offrent une zone de dégagement d’un mètre (et plus dans les courbes) afin d’assurer la sécurité des cyclistes et des autres usagers de la route dans les zones où le débit des voitures est élevé. En l’occurence, le chemin Pink est une artère extrêmement utilisée par les voitures, mais aussi par les camions qui voyagent dans le secteur industriel situé au nord-ouest de l’axe.  De plus, la construction résidentielle se poursuit des deux côtés du chemin Pink ce qui fait craindre que les engorgements importants constatés présentement aux heures de pointe ne fassent qu’augmenter. Cette situation pourrait encourager plusieurs travailleurs et travailleuses à utiliser le vélo plutôt que la voiture pour se rendre au travail, c’est pourquoi il faut dès maintenant s’assurer de leur sécurité. Le chemin Pink traverse le quartier du Plateau, un quartier enclavé qui compte peu de sorties vers les autres secteurs de la Ville, il est donc primordial que son aménagement soit adéquat pour tous ses utilisateurs.

< Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *