Action Gatineau veut plus de représentation pour les secteurs ruraux

24 octobre 2021

La ruralité est une réalité pour une partie importante de la population à Gatineau. Action Gatineau souhaite représenter les citoyens habitant dans les zones plus rurales de notre territoire. Nous reconnaissons que leurs enjeux ne sont pas les mêmes que dans les quartiers plus urbains, et souhaitons leur donner une voix.

De plus, Action Gatineau s’engage à :

Agriculture

  • Soutenir les nouveaux producteurs et les nouvelles productrices agricoles en rendant les terres agricoles accessibles en périphérie et en zone urbaine, à l’exemple de la plateforme L’Ange-Gardien où des producteurs et des productrices peuvent louer des parcelles pour cultiver leurs fruits et légumes.
  • Intégrer l’entrepreneuriat agricole dans ses priorités économiques en embauchant une ressource dédiée entièrement à l’agriculture dans la fonction publique gatinoise.
  • Soutenir la relève agricole en facilitant la mise sur pied, avec nos partenaires, des fiducies foncières agricoles et qu’elle impose une taxe sur les terres en friche, afin de freiner la spéculation foncière sur les terres arables
  • Soutenir les marchés publics de proximité et autres initiatives de mise en marché de circuits courts, pour favoriser l’alimentation locale.

Protection de l’eau de puits

  • S’assurer que les permis soient accordés dans un délai raisonnable, et qu’ils tiennent compte des réalités des zones rurales.
  • Arrimer les quartiers ou les maisons utilisant actuellement les puits au réseau d’aqueduc lorsque la Ville effectue des travaux souterrains à proximité.

Protection du paysage

  • Limiter l’étalement urbain en s’engageant à ne plus rouvrir la zone d’urbanisation telle qu’elle se retrouve actuellement dans le schéma d’aménagement.
  • Protéger davantage d’espaces naturels, en créant des corridors écologiques connectés entre eux.

Voirie

  • Profiter des travaux de réfection et de repavage pour instaurer des bandes cyclables protégées sur les principaux chemins dans les zones rurales
  • Revoir la politique de modération de la circulation dans le milieu rural pour assurer une plus grande sécurité pour tous les usagers de la rue, y compris les enfants, les cyclistes, les piétons et les personnes à mobilité réduite.
  • Planifier des accotements sécuritaires pour les déplacements actifs dans les quartiers, particulièrement à proximité des parcs.

Transport en commun

  • Améliorer l’offre en transport en commun vers les quartiers moins denses, en augmentant la fréquence et en permettant aux usagers d’embarquer et de débarquer là où ils le souhaitent le long du trajet.
  • En partenariat avec les résidents, évaluer la possibilité d’étendre le transport à la demande aux zones rurales.

Tourisme et Plein air

  • Continuer de bonifier et mettre en œuvre l’offre de plein air à Gatineau, en collaboration avec les entreprises spécialisées et les organismes du milieu.
  • Mettre sur pied un programme municipal de découverte du plein air pour les nouveaux arrivants, les personnes issues de la diversité et pour les personnes défavorisées à Gatineau. Ce programme organiserait des activités d’initiation au plein air.

 

« Les citoyens des quartiers plus ruraux méritent des services adaptés à leur réalité. Action Gatineau en fait une priorité, et c’est pourquoi nous proposons aujourd’hui notre plateforme rurale, dont je suis très fière » – dit Maude Marquis-Bissonnette, cheffe d’Action Gatineau et candidate à la mairie

« Habiter en zone plus rurale doit s’arrimer avec bien-être, comme dans l’ensemble du territoire de Gatineau. Être bien chez soi et dans son quartier est nécessaire pour l’épanouissement de notre société. Malheureusement, des soucis de sécurité guettent encore les résidents de certaines zones rurales. Les rues étroites et sans accotements ne permettent pas les déplacements sécuritaires et les dangers d’inondations pendant les fortes pluies témoignent que les infrastructures actuelles doivent être revus. » – explique Alicia Lacasse-Brunet, candidate d’Action Gatineau dans le district de Bellevue.

« Les citoyen.enne.s de Lucerne-Nord sont à l’avant scène des changements climatiques alors que les réserves d’eau sont de plus en plus basses. En attendant l’arrimage aux réseaux d’aqueduc qui est souhaité par les résident.e.s, leur droit fondamental d’accès à l’eau potable doit être protégé lorsqu’une activité économique s’érige dans le voisinage. »  – explique Laurent Lavallée, candidat d’Action Gatineau dans le district de Lucerne.

« Dans Masson-Angers comme partout en ville, profitons de la réfection des routes à venir dans les zones rurales pour créer des pistes cyclables protégées sur les principaux chemins, afin de développer des zones de déplacement actif protégés entre les quartiers ruraux et les quartiers plus densifiés » souligne Alain Bergeron, candidat d’Action Gatineau dans le district de Masson-Angers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *