Pour une relance culturelle!

21 octobre 2021

La culture est rarement mise de l’avant en campagne électorale. Pourtant, c’est une façon d’animer notre ville, de nous faire réfléchir, de stimuler l’imaginaire et de bâtir notre identité collective. C’est aussi un puissant levier de revitalisation et de développement économique. Le dynamisme du milieu culturel fait une différence marquée sur la qualité de vie à Gatineau!

Maude Marquis-Bissonnette, candidate à la mairie, accompagnée d’Isabelle Miron (l’Orée-du-Parc) et Julie Cool (Aylmer) annonçait aujourd’hui ses engagements en matière de culture et de patrimoine. Action Gatineau prévoit une enveloppe de 6M$ dans son cadre financier pour la réalisation d’infrastructures culturelles. C’est un domaine où il y a un rattrapage à faire dans les investissements en Outaouais, et on s’attend à ce que les autres paliers de gouvernement soient aussi au rendez-vous.

Mme Marquis Bissonnette annonçait aussi une enveloppe de 4M$ pour la modernisation et rafraîchissement des bibliothèques de quartiers. Mme Miron annonçait pour sa part une enveloppe d’1,8M$ pour soutenir la création d’espaces éphémères et animation d’espaces vacants.

En collaboration avec les associations de résidents, les sociétés d’histoires et les regroupements d’artistes et de gens d’affaires, l’équipe d’Action Gatineau soutiendra un musée régional.

La conférence de presse avait lieu à Aylmer, dans le district de la candidate Julie Cool, qui rappelait l’important rôle que joue le patrimoine unique d’Aylmer dans la qualité de vie des citoyen.ne.s, et l’importance pour la ville de se doter d’outils forts afin de pouvoir protéger cet élément distinctif fondamental, notamment sur la Rue Principale.

Voici la liste des engagements qu’Action Gatineau propose pour une dynamique relance culturelle :

  • 6 M$ pour des infrastructures culturelles (comme les ateliers d’artistes au centre-ville ou le projet d’arts de la scène du 100, rue Gamelin)
  • 4 M$ pour la cure de rajeunissement de nos bibliothèques
  • 4 M$ pour le développement d’un projet d’une bibliothèque centrale
  • 1,8M$ pour des espaces éphémères
  • 1,8M$ pour la stratégie hivernale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *