Candidate de Pointe-Gatineau : Myriam Nadeau

09 mars 2017

Les motivations d’une personne à s’investir en politique ne se voient pas toujours facilement : carriérisme ou souci du bien commun, on peut se poser la question. Mais pour M. Mounir Louis, un commerçant de la rue Gréber impliqué dans sa communauté, Myriam Nadeau a bien montré que ses promesses ne sont pas faites à la légère et qu’elle est capable, par son travail et son engagement, de faire en sorte que Pointe-Gatineau et la ville soient sources de fierté pour leurs résidents.

Pour Myriam Nadeau, la séance d’information sur les travaux du boulevard Gréber, qui a réuni une cinquantaine de personnes, représente bien ses motivations à continuer en politique : une salle pleine de gens et d’énergie, où commerçants et résidents sont contents de sentir que les choses avancent et qu’ils sont entendus. En arriver à une telle soirée a demandé beaucoup d’efforts et n’aurait pas été possible sans la réponse positive des gens du milieu aux activités de consultation citoyenne organisées par Myriam. Cette implication des citoyens est si importante qu’elle s’est assurée d’en faire ses partenaires et interlocuteurs en lançant l’appel à tous pour la création de l’association des résidents de Pointe-Gatineau et en accompagnant la formation jusqu’à son autonomie comme OSBL.

C’est ce travail, en partenariat avec les citoyens, mais aussi avec les membres d’Action Gatineau, qui lui permettent de continuer. Cette assurance de soutien dans le partage des idées, bonnes ou mauvaises, et cette possibilité d’évolution sans peur de jugement mais plutôt avec ouverture, confiance et humilité, c’est ce qui fait la force d’une équipe.

« Action Gatineau, c’est de la politique qui rime avec entraide plutôt qu’avec partisanerie » – Myriam Nadeau

Parmi les projets importants pilotés par Myriam Nadeau lors du présent mandat, citons celui de la toponymie de la rue Jacques Cartier. Lorsque Myriam a débuté son mandat, le projet de réaménagement en était aux phases finales. Les quais allaient s’appeler Quai des Quais, Quai des Rives, Quai des Ondes, de jolis noms, mais sans résonance pour Gatineau. L’intervention de Myriam a permis de bonifier le projet d’un aspect identitaire, qui a donné la Place Abinan, le Quai de Cageux, le Quai Clercée. Des noms pour rappeler des gens et des événements importants de notre histoire et donner un sentiment d’appartenance. Il y a également eu le lien vélo sur St-Antoine, le maintien de l’investissement dans le programme de rénovation des vieux quartiers malgré le désistement du gouvernement provincial, et la bataille inattendue pour le congé parental des élus municipaux.

Malgré tout, bien des choses restent à faire et Myriam souhaite continuer d’aller à la rencontre des gens et identifier les priorités notamment dans le transport actif, dans l’aménagement des parcs de quartier et dans le développement du parc La Baie. Elle espère également que la rénovation du boulevard Gréber mènera à une dynamisation de l’artère et à une véritable revitalisation, pour maintenir et développer son offre commerciale et amener les gens à en être enfin fiers.

« La politique n’a pas de sens si on fait autre chose que ce qu’on avait promis de faire » – Maxime Pedneaud-Jobin

Architecte de la première mouture du programme d’Action Gatineau qui a fortement inspiré le programme du conseil municipal actuel, Myriam Nadeau est souvent celle qui s’assure que les compromis ne nous mènent pas trop loin des objectifs établis. Le désintérêt de la chose politique naît quand les politiques troquent compromis pour compromissions et ne respectent pas leurs engagements. Pour Maxime Pedneaud-Jobin, Myriam est un atout au sein de l’équipe pour cette vision incarnée dans le programme et pour son cœur à l’ouvrage. Face à la situation du logement communautaire où les organismes mécontents tiraient chacun la couverte de leur bord et ne considéraient pas la ville comme un partenaire, Myriam a su rassembler les intervenants autour d’objectifs communs et les amener a faire leurs revendications ensemble, faisant de la ville un partenaire. Sa contribution exceptionnelle à la cause du logement social lui a d’ailleurs valu le prix Régis-Laurin de l’Association des groupes de ressources techniques du Québec.

Investitures à venir

L’assemblée d’investiture pour confirmer la candidature d’Alain Bergeron dans le district de Masson-Angers aura lieu le jeudi 9 mars à 19h, à l’église Notre-Dame des Neiges, 3 rue Donat-Saint-Amour (Masson). Venez le rencontrer, en présence du maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, pour leur faire part des enjeux qui vous touchent. L’assemblée d’investiture suivante se tiendra dans le district de Lucerne le 23 mars à 19h et confirmera la candidature de Martin A. Roy. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *