Focus sur Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau

20 avril 2017

Manoir-des-Trembles-Val-Tétrau est un district composé de trois quartiers : Manoir des trembles, Val-Tétreau, et Saint-Jean-Bosco, qu’on appelle aussi Lac des Fées. Ces quartiers, correspondant grosso modo à quatre communautés dans le Portrait des communautés de l’Outaouais de 2011 (Val-Tétreau y est divisé en 2), sont assez différents les uns des autres visuellement mais partagent un certain nombre de points communs.

Val-Tétreau est le plus ancien, ayant été développé avec l’arrivée du tramway vers la fin 1800 sur d’anciennes terres agricoles vendues par un notaire nommé Tétreau, d’où le nom du quartier. Outre un certain nombre de maisons anciennes, il comprend le plus vieux cimetière de la ville, où repose Philémon Wright, un hôpital psychiatrique, une prison et le campus principal de l’UQO. Il abrite également deux morceaux du patrimoine outaouais des plus anciens et des plus discrets. Cachée dans la végétation à l’entrée de la promenade de la Gatineau, une borne militaire marquant le premier mile vers l’ouest sur ce qu’était alors le chemin Britania vers Aylmer et datant de 1820 est possiblement le plus ancien ouvrage de l’Outaouais. L’autre, un sentier de portage millénaire utilisé par les amérindiens puis par les explorateurs et les premiers colons de la région, traverse le parc Brébeuf sur toute sa longueur. Par sa proximité du centre-ville et de la rivière et par ses jolies maisons historiques, c’est un des quartiers les plus prisés de la ville.

Inséré entre l’escarpement du ruisseau des fées et le tracé du chemin de fer (Rapibus), le quartier Saint-Jean-Bosco a des origines ouvrières, des usines s’étant installées près de la gare sur Montcalm. Bien qu’il comporte plusieurs maisons centenaires, ces dernières, d’origines modestes, ont beaucoup été transformées et ne se remarquent pas du premier coup d’œil. Avec ses petites maisons construites sur de petits lots entre 1900 et 1960, ce quartier est parmi les plus denses de la ville. Peu d’enfants, mais beaucoup de jeunes adultes y vivent, possiblement à cause du deuxième campus de l’UQO, sur Saint-Jean-Bosco, et d’une plus grande disponibilité de logements abordables que dans Val-Tétreau. L’indice de défavorisation y est également élevé, bien que parmi les plus faibles de cette catégorie.

Enfin, le Manoir-des-Trembles, construit en grande partie dans les années 80-90, est un peu plus uniforme dans sa population et son cadre bâti. Habité par des familles, mais comprenant quelques immenses résidences pour aînés, il offre différents types d’habitations; des maisons jumelées, en rangées et des condos. C’est un quartier pensé pour la voiture, dont le seul accès se fait par le boulevard Saint Raymond, puisqu’il est fermé de deux côtés par un gigantesque club de golf, et de l’autre par des terres humides appartenant à la CCN.

Les quartiers du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau partagent tout de même plusieurs points. Le district est entrelacé de nature, avec le parc de la Gatineau, la ferme Moore, et le bord de la rivière des Outaouais. Il est très facile d’y enfourcher un vélo pour attraper une des pistes récréatives et faire du millage dans le bois. Sa proximité des centres-villes d’Ottawa et de Gatineau en fait un endroit ou le transport en commun est très efficace : toutes les lignes convergeant vers le centre y passent. Cependant, malgré une certaine offre de commerces de proximité, ce district n’a pas d’épicerie digne de ce nom, mis a part un petit marché dans Val-Tétreau rappelant les petites épiceries de village. Le marché maintenant ouvert l’été à la ferme Moore amène toutefois un charmant vent de fraîcheur dans l’offre alimentaire du district.

Assemblée d’investiture

Conseillère politique pour la députée fédérale Brigitte Sansoucy, Mélisa Ferreira  sera confirmée en tant que candidate d’Action Gatineau jeudi le 20 avril à 19h00 au restaurant Amicci Pizza, 2 boulevard Louise-Campagna (secteur Hull). Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, sera présent à cet événement pour vous rencontrer et soutenir la candidature de Mélisa Ferreira. C’est un rendez-vous !

Quand : jeudi le 20 avril à 19h00
Où : Amicci Pizza, 2 boulevard Louise-Campagna (secteur Hull)

 

Sources :

Manon Leroux, (2012) L’autre Outaouais – Guide de découverte du patrimoine, Pièce sur pièce, 607p.
Ville de Gatineau – Infoterritoire
Ville de Gatineau – Atlas
Histoire forestière de l’Outaouais – Les trois portages Chaudière

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *