Nouvelles

Action Gatineau propose des modifications afin de dénouer l’impasse budgétaire

Le caucus d’Action Gatineau propose une série de modifications afin de dénouer l’impasse actuelle dans le cadre de l’adoption du budget 2024. Ces modifications s’inscrivent dans la volonté des élu.e.s du parti d’améliorer ce budget dans le cadre budgétaire établi afin d’en donner plus en termes de services aux citoyen.enne.s.

Les modifications proposées incluent notamment le retour d’un processus de consultations des élus dans la préparation du budget, une démarche qui a été abolie cette année, ainsi que l’implantation d’un outil qui permettrait au conseil municipal d’évaluer l’impact climatique des mesures budgétaires. Il est aussi suggéré d’augmenter les investissements dans les mesures de modération de vitesse, une mesure importante sur l’ensemble du territoire pour assurer la sécurité des déplacements.

Tout en respectant le cadre budgétaire établi, le caucus d’Action Gatineau est d’avis qu’il est possible pour les citoyen.enne.s d’obtenir plus de services, notamment en évitant de laisser de nouvelles sources de revenus inexploitées sur la table, allégeant du même coup le fardeau de la taxe foncière sur les citoyen.enne.s à long terme.

« Nos propositions saisissent les occasions pour améliorer directement les services aux citoyen.enne.s et ce dans tous les quartiers de la Ville. On ne peut pas se permettre de laisser de l’argent sur la table! » – Steve Moran, chef intérimaire d’Action Gatineau et conseiller de Hull-Wright

Par l’entremise de ces modifications, combiné aux bonifications amenées précédemment lors de la semaine d’étude budgétaire, Action Gatineau met de l’avant les besoins actuels et futurs en matière de mobilité, d’infrastructures de base et de sécurité dans les quartiers.

Modifications au budget 2024

  1. Amélioration du processus d’étude du budget :
    • Retour d’une forme de consultation des élus en amont dans le processus budgétaire, selon une formule à discuter et adopter en plénier au début de l’année 2024;
    • Implantation d’un outil lors de l’étude du budget afin d’être en mesure d’évaluer l’impact climatique des mesures budgétaires proposées.
  2. Dès l’approbation du projet de loi 39 et son application, augmentation de la taxe sur les terrains vacants desservis afin de dégager des revenus dès 2024, qui seront utilisés de la façon suivante :

Hausse taxe terrains vagues desservis (chiffres en millions $)

2024 2025-28 2024-2028
Bonification politique de mesures modération vitesse 2,8 12,2 15
Mur antibruit La Vérendrye 0 5 5
Financement de la portion «conservation» de l’entente avec la Fondation Forêt Boucher 0,2 0,8 1
Total 3* 18 21

*Le projet de loi 39 prévoit la possibilité pour les villes d’augmenter jusqu’au quadruple du taux général, alors que Gatineau est pour le moment au double (maximum permis en ce moment). Cette proposition fait passer le taux au triple. Le revenu estimé pour l’année 1 tient compte du fait que la modification serait faite en cours d’année, les revenus estimés pour les années suivantes sont de 4,5 M$ par année.

 

3. Que le conseil mandate le comité des finances d’étudier rapidement l’ensemble des mesures contenues au projet de loi 39 et leurs impacts; puis de proposer au conseil municipal dans le cadre de la mise à jour financière de juin 2024 une mise en application.