Autos et vélos: de la place pour tous

01 juin 2018

Pour ceux et celles qui vont travailler à bicyclette ou aimeraient le faire, les choses risquent de s’améliorer grandement dans les années à venir avec le Plan directeur du réseau cyclable de Gatineau, qui sera présenté et adopté en juin au conseil municipal.

L’an dernier, la ville a demandé aux citoyens d’identifier les liens manquants sur son réseau cyclable. On parle de lien manquant quand une voie cyclable se termine sur rien du tout et que les cyclistes se retrouvent à rouler dans la rue à des endroits pas toujours sécuritaires. 85% des liens manquants identifiés par les Gatinois ont été inclus dans l’horizon 2015 du Plan directeur du réseau cyclable, ce qui transformera le réseau actuel de bouts de pistes éparpillés en réseau cyclable connecté.

Plus de pistes = bon pour les cyclistes et les automobilistes

Si les cyclistes ont le droit d’aller dans la rue, il est quand même mieux de séparer autant que possible les autos et les vélos. Pour beaucoup de gens, c’est le facteur sécurité qui les empêche de prendre leur vélo pour aller travailler. Investir dans un réseau mieux connecté, c’est donc une bonne façon d’augmenter le nombre de cyclistes, et les avantages sont nombreux pour tous les usagers de la route.

Pour les automobilistes, il faut penser que chaque cycliste est une voiture de moins créant du trafic et occupant les stationnements limités du centre-ville. Pour les cyclistes, les avantages pour la santé sont innombrables et les économies d’essence, d’usure sur la voiture, de frais de stationnement voire d’abonnement au gym sont très intéressants. Pour la population en général, réduire le nombre de voitures sur les routes améliore la qualité de l’air et ralentit l’usure des routes, ce qui sauve de l’argent à long terme. L’amélioration générale de la santé de la population par le transport actif est aussi une source d’économies en frais de santé pour la société.

Investir en cyclisme utilitaire est donc un choix rentable et judicieux, bénéfique pour tous et le Plan directeur du réseau cyclable constitue le premier pas nécessaire et attendu pour faire de Gatineau la capitale du vélo.

Une réponse à Autos et vélos: de la place pour tous

  1. CAZABON dit :

    Premier commentaire linguistique: risquent de s’améliorer grandement dans les années à venir avec le Plan directeur du réseau cyclable de Gatineau, Si les choses vont s’améliorer, il n’y a pas de ‘risque’. OUI pour le bonne direction. Il y a de l’éducation à faire partout. Coin Verdun/Laurier, nouveau passage clairement indiqué, les voitures ne s’arrêtent. Sur Laurier bien démarquée, les cyclistes vont à l’envers des sens uniques. L’espace piétons/triporteur et cyclistes n’est pas toujours clairs en termes de priorités. La vitesse des cyclistes semblent jouer en leur faveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *