Budget 2018 : s’entendre pour passer à l’action

01 décembre 2017

Pour que la Ville puisse démarer ses projets plus rapidement, le budget qui a été présenté et discuté cette semaine a été construit avec les éléments les plus suceptibles de rallier les élus autour de la table et répondant à des besoins réels, exprimés par les citoyennes et citoyens.

Réseau routier

Si personne n’aime voir d’augmentations de taxes, il est clair que le rattrappage en infrastructures routières fait quand même partie des priorités de bien des gatinoises et gatinois. La taxe de 1% dédiée aux infrastructures sera donc maintenue. Cependant, le maire Maxime Pedneaud-Jobin insiste sur le fait que les municipalités ne peuvent pas continuer à assumer seules ce fardeau, et il continuera à travailler de concert avec les maires des grandes villes du Québec afin d’obtenir un meilleur partage des revenus de taxation de la part des gouvernements supérieurs.

Se transporter autrement

Afin de permettre au plus grand nombre de varier leurs modes de déplacement, plusieurs des mesures proposées favoriseront la marche, le vélo et le transport en commun. Par exemple on augmentera les budgets de soufflage de la neige afin de respecter le temps de déneigement des trottoirs et on augmentera les mesures de sécurité dans les corridors scolaires. De nouvelles pistes cyclables utilitaires seront aussi développées selon un plan basé sur la consultation publique du printemps dernier. Enfin, la Ville augmentera les montants dédiés à la STO, qui prévoit améliorer ses services dans les prochaines années, entre autres par l’achat de 57 nouveaux autobus, dont 27 hybrides. La nouvelle présidente de la STO, Myriam Nadeau, s’est dite satisfaite de cette augmentation de 2,8 millions $, qui constitue selon elle un point de départ minimal nécessaire.

Qualité de vie locale

L’identité gatinoise se compose par la somme de ses quartiers, et le fait d’avoir des activités accessibles près de chez soi renforce la communauté et favorise le développement économique local. Des montants ont donc été réservés pour l’animation des coeurs urbains et des rues d’ambiance, ainsi que pour soutenir des initiatives locales comme la ferme Dalton et le marché du vieux Aylmer. Il a également été proposé d’allonger les heures d’ouverture des piscines et jeux d’eau pour s’adapter à la réalité des changements climatiques, une mesure de santé publique selon Renée Amyot, présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé.

Économie du savoir

Les bibliothèques sont le service municipal le plus utilisé, et Gatineau a un taux d’abonnement deux fois inférieur à la moyenne canadienne. Il est donc important de faire du rarttrapage à ce niveau, et les bibliothèques Lucy-Faris et Guy-Sanche, les plus fréquentées de la ville et de deux à trois fois trop petites pour répondre aux besoin,s ont été ciblées pour des agrandissements.

Diversification des revenus et contrôle des dépenses

Afin de limiter la hausse de 2018 à 1,9% et arriver à une hausse plus basse dans les prochaines années du madat, le Comité de la révision des dépenses et des services, présidé par Martin Lajeunesse, se penchera sur la possibilité d’améliorer les services tout en réduisant les dépenses par le biais des nouvelles technologies. De plus, de nouvelles mesures d’écofiscalité comme des taxes sur les stationnements, des droits sur les véhicules immatriculés et une taxe municipale sur l’essence seront possibles à partir de 2019 et permettront de réduire la pression sur la taxe foncière.

Une réponse à Budget 2018 : s’entendre pour passer à l’action

  1. David C. dit :

    Il est écrit que la STO fera l’achat de 57 nouveaux autobus, dont 27 seront hybrides…

    S’il a été démontré que les autobus hybrides reviennent moins chers à long terme en raison de l’économie de carburant, pourquoi ne pas seulement acheter des autobus hybrides?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *