Candidat de Masson-Angers : Alain Bergeron

13 mars 2017

C’est entouré de sa famille, ses amis et des membres d’Action Gatineau du district qu’Alain Bergeron a officiellement lancé sa carrière politique, un rêve qu’il caressait depuis de nombreuses années. Gatinois d’origine et résident de Masson-Angers depuis 12 ans, cet ancien joueur de hockey compétitif double lettre au parcours professionnel diversifié veut favoriser le développement économique de son district et améliorer la desserte de transport en commun.

D’abord policier au sein des Forces armées canadiennes pendant 8 ans, il a assuré entre autres la sécurité du premier ministre Jean Chrétien ainsi que celle de la Reine Elizabeth II. Il a également servi dans le cadre d’une mission humanitaire de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés à Sarajevo en tant qu’agent de sécurité aérienne pour le transport de personnes et de nourriture. Il y a acquis un bon esprit d’équipe ainsi que des habiletés de gestion du stress, le sien et celui des autres. Alain s’est ensuite lancé en affaires, avec une petite entreprise de services d’assemblage, pour ensuite évoluer dans le domaine des enseignes lumineuses pour la compagnie Ray Neon Signs. Il y est passé d’installateur d’enseignes à chargé de projet, une première dans l’histoire de cette compagnie en affaire depuis 50 ans. Être en affaires a développé ses compétences de négociation et d’écoute, tant avec ses clients et employés qu’avec des fonctionnaires municipaux d’Ottawa et de Gatineau. Cette expérience de terrain le rend très au fait des obstacles à l’entrepreneuriat et des différentes façons de faire de ces administrations municipales.

C’est lors d’une rencontre du maire Maxime Pedneaud-Jobin avec des citoyens en 2016 qu’il a commencé à s’intéresser à l’équipe d’Action Gatineau. Pour lui, la façon dont le maire écoutait et répondait aux questions des citoyens, se référant à ses collègues lorsqu’il n’avait pas la réponse à une question, montrait son leadership et son respect pour son équipe et pour les citoyens. Par la suite, ses rencontres avec différents membres d’Action Gatineau lui ont montré qu’ils avaient tous a cœur l’avancement et la progression de la ville.

« Quand on regarde toutes les grandes compagnies, les gouvernements et les équipes sportives qui réussissent, ils ont tous un point en commun : le regroupement de plusieurs personnes avec des idées, des visions et des expériences différentes mais avec un seul objectif : travailler ensemble dans le but de réussir. » – Alain Bergeron

C’est également ce qu’en pense Maxime Pedneaud-Jobin, qui considère qu’une équipe qui rassemble des gens avec des expériences très différentes permet d’aborder les questions à partir de différents points de vue et d’arriver au final avec une décision plus représentative de la population. Par ses investitures, Action Gatineau offre également l’avantage de pousser les candidats à se brancher plus tôt dans leur communauté, et pas seulement un mois avant l’élection. Pour lui, l’authenticité, la franchise et l’écoute d’Alain Bergeron, qui a déjà commencé à rencontrer les gens de son district, sont des qualités essentielles en politique : pour bien représenter les gens, il faut écouter beaucoup, avoir à cœur leurs préoccupations et défendre leurs intérêts avec vigueur et sincérité.

Il est également important pour Maxime Pedneaud-Jobin que les secteurs de l’est travaillent ensemble pour défendre les enjeux spécifiques à leur réalité, souvent différente de celle des autres secteurs de la ville. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Action Gatineau part des identités locales pour construire une grande ville, non pas en essayant d’abolir les différences mais en misant dessus pour développer leurs richesses individuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *