Candidate du Plateau : Maude Marquis-Bissonnette

04 mai 2017

« On sait, de manière empirique, que les villes sont le meilleur palier de gouvernement pour stimuler le développement économique. Ce sont aussi les villes qui peuvent faire en sorte que leur territoire soit accueillant pour les nouveaux arrivants. » – Maude Marquis-Bissonnette, candidate d’Action Gatineau dans le Plateau

Depuis les 25 dernières années, l’immigration est la source la plus importante d’augmentation de la population au Canada, tendance lourde qui s’observe aussi en Colombie Britannique, en Ontario et au Québec. Gatineau, en tant que 4e ville en importance au Québec, n’échappe pas à cette tendance : 60% de l’augmentation de la population en 2011 était due à l’arrivée de personnes de l’extérieur de la ville, dont plus de la moitié de l’international. Comme le Plateau est un quartier en développement, sa population augmente rapidement, et, de ce fait, comportait en 2011 19% d’immigrants, contre 11% pour la ville de Gatineau.

Doctorante en politiques publiques à l’Université Carleton, Maude Marquis-Bissonnette étudie le rôle des villes dans l’intégration économique des immigrants en comparant les mesures prises par les villes de Québec, Montréal et Gatineau. Cette connaissance théorique approfondie d’un sujet important pour le district du Plateau et pour la ville donne beaucoup de force à sa candidature. Mais, contrairement à bien des universitaires de haut niveau, Maude a aussi l’expérience de terrain de la participation citoyenne, la mobilisation, et la négociation.

« Pour moi, notre candidate est à l’image du plateau : jeune, dynamique, instruite, et intéressée à construire une communauté vivante » – Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Femme fonceuse et entrepreneuse, elle a déjà effectué plusieurs rencontres de résidents du district, groupes communautaires et intervenants, et créé un micro-sondage à partir des enjeux soulevés lors de ces rencontres. Elle a ensuite soumis ce sondage aux membres du district et tracé les grandes lignes des priorités pour le Plateau à partir des résultats. Première constatation : les gens veulent habiter leur quartier et non pas seulement y résider. Les banlieues nord-américaines typiques de l’après 2e guerre mondiale, qui séparent les lieux de résidences des lieux de commerce, perdent tranquillement la cote. On s’aperçoit que pour avoir un milieu de vie vivant et une population en santé, les résidences, les commerces et les lieux publics doivent être a proximité les uns des autres.

Le projet de village urbain du Plateau, qui comprendra notamment une place publique et une bibliothèque, vise à répondre à ce besoin de vie de quartier, et demandera un leadership fort et inclusif pour assurer un développement dans l’intérêt des citoyens. Maude Marquis-Bissonnette considère qu’à l’instar d’autres villes qui y sont arrivées, il est possible de transformer le « smart center » du plateau pour en faire un lieu plus accueillant pour les piétons et cyclistes. Elle s’engage d’ailleurs à faire des démarches de consultation citoyenne à ce sujet dès les premiers mois suivant son élection.

Sources

Ville de Gatineau – Profil démographique et socioéconomique, Chiffres clés du recensement et de l’enquête nationale auprès des ménages de 2011
Ville de Gatineau – Profil démographique et socioéconomique, Portait de Gatineau
Ville de Gatineau – Profil de la population immigrante, Portrait de Gatineau

Une réponse à Candidate du Plateau : Maude Marquis-Bissonnette

  1. Mona dit :

    Allo!

    Dans les nouvelles infrastructures à venir, il faut absolument ajouter (si ce n’est pas déjà prévu?) un lieu pour implanter une Maison des jeunes! Merci :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *