Du cliché à la réalité : penser localement, agir globalement

28 novembre 2018

Vous êtes seuls à la maison, un soir d’hiver. Une personne entre par infraction dans votre maison. Vous vous cachez pour vous protéger et, pour ne pas attirer l’attention, vous textez le 911. Le centre 911 vous texte à nouveau pour confirmer l’appel de détresse. Si vous confirmez, les services d’urgence se rendent immédiatement à votre domicile.

Cette situation est possible aux États-Unis, mais pas encore au Canada, en raison des restrictions du CRTC. Au pays, seuls les malentendants peuvent texter le 911 – encore faut-il qu’ils soient inscrits sur une liste. Pourtant, la possibilité de texter est beaucoup plus efficace pour confirmer les faux appels (pocket dial), qui représentent 20 % des appels 911. Le CRTC devrait donc réviser ses limitations.

N’empêche que Solacom Technologies, installée à Gatineau depuis 1999, vend ses systèmes qui gèrent les appels 911 à 90 % aux États-Unis et un peu en Australie. Le reste est vendu au Canada. D’ailleurs, le système 991 de notre ville en est un de Solacom. L’entreprise emploie 65 personnes à Gatineau et 15 aux États-Unis.

Crédit: ID Gatineau

Pierre Plangger, président de Solacom Technologies, est devenu récemment le président d’ID Gatineau. Il souhaite encourager les jeunes entrepreneurs de Gatineau : « Je conseille à la relève de ne pas avoir peur de demander des conseils, d’avoir confiance en soi, de ne pas avoir peur de faire des erreurs : le succès n’arrive pas de façon automatique. Le meilleur conseil qu’on m’a donné est d’arrêter de se critiquer, car il y en a assez autour de nous qui vont le faire dans la vie. »

M. Plangger a fait partie du programme G7 en 2017 : « ID Gatineau nous a grandement outillés, de par les contenus et les formations offerts, et surtout les contacts avec les autres entrepreneurs de la cohorte. De mon côté, les professionnels associés au G7, par exemple les commanditaires et formateurs, m’ont particulièrement aidé. ID Gatineau permet de mieux comprendre l’entreprise, et vice versa; donc les relations sont approfondies. »

Les gouvernements du Québec et du Canada viennent d’octroyer 720 000 $ à Export Outaouais pour accroître les activités d’exportation des entreprises de la région. Cet organisme a grandement influencé le parcours de Solacom. Export Outaouais leur a notamment servi de courroie de transmission auprès d’experts et d’organismes gouvernementaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *