Finies, les boîtes de dons qui débordent

11 mars 2019

Les boîtes de dons qui débordent ne feront plus partie du paysage à Gatineau. D’ici quelques jours, les boîtes de dons seront mieux encadrées. La nouvelle réglementation est directement en lien avec le PGMR, soit de diminuer la quantité de déchets.

« Depuis des années, les boites ont été distribuées de façon sauvage sur tout le territoire de Gatineau, raconte Alain Talbot, président régional de la St-Vincent de Paul. Maintenant, on habitue la clientèle à venir déposer les dons au comptoir afin d’éviter les cambriolages. On s’est fait volé plusieurs dons, notamment une grosse boite! On connaît une diminution sur le territoire. »

La nouvelle réglementation va augmenter les dons pour les organismes à but non lucratif (OBNL) de la région. En effet, plus de 100 boîtes de dons de plusieurs entreprises d’Ottawa ainsi que Recyc-Québec ont vu le jour ces dernières années. C’est donc des milliers de dons qui ne bénéficient pas à la population gatinoise.

Pour les citoyens, il s’agit donc d’une bonne nouvelle, selon Yvonne Dubé, directrice générale des Grands frères grandes sœurs de l’Outaouais : « Non seulement les Gatinois auront plus confiance d’utiliser les boîtes, mais il n’y aura plus de boîtes installées sans permission sur les terrains privés. Il n’y aura plus de dégâts ni de débordements, puisque nous nettoyons les bacs de façon quotidienne. »

M. Talbot considère que la nouvelle réglementation, appuyée d’information, va aussi contribuer à faire connaitre les emplacements des boites de dons : « Les gens conscientisés à l’environnement et au zéro déchet vont s’ajuster et aller porter les dons aux bons endroits. Concernant les encombrants, comme les divans, les laveuses, les sécheuses, les meubles, etc. quand ils ne sont pas de qualité, souvent en les déplaçant ils s’abîment donc ne sont pas réutilisables. »

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau et chef d’Action Gatineau, souligne qu’il y a eu des affrontements entre différentes entreprises et cela a des conséquences pour certains organismes : « L’objectif sera de favoriser le dépôt des articles dans des boîtes qui appartiennent à des OBNL de la région, ou à des OBNL qui ont une grande partie de leurs activités dans la région. »

Les boîtes sont encore et toujours vandalisées, malgré les mécanismes de protection de plus en plus spécifiques et ingénieux. Au moins, les dons iront directement aux OBNL de la région.

2 réponses à Finies, les boîtes de dons qui débordent

  1. Claire Cayen dit :

    Bravo, ENFIN les boites sont règlements. Il y a tellement longtemps que l’on attend. Meme les citoyens etaient confus à voir et surtout choisir dans quelle boîte je laisse pour favoriser les gens dans le besoin.
    Il faut que ça fonctionne maintenant.

  2. Manon Hamel dit :

    Il était temps!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *