Focus sur Touraine

12 avril 2017

Délimité au nord par le ruisseau Desjardins et le boulevard la Vérendrye Ouest, à l’est par le boulevard Gréber, au sud par le boulevard Maloney et l’autoroute 50, et à l’ouest par la rivière Gatineau, le district de Touraine correspond plus ou moins au sud de ce qu’a été la ville de Hull-Est, qui s’est appelée Touraine avant de fusionner avec Gatineau en 1986. Il tient son nom d’une ancienne province française traversée par la Loire. La toponymie du quartier Riviera est d’ailleurs presque entièrement composée de noms d’anciennes régions françaises.

Ce district, le plus petit de tous, est entièrement construit de quartiers résidentiels et de quelques secteurs commerciaux. La quasi-absence de terrain naturel lui donne la densité brute la plus élevée de la ville. Son parc immobilier, développé principalement entre les années 60 et 80, a la particularité de comporter 20% de maisons « en rangée » : 16% des habitations de ce type à Gatineau s’y trouvent. « En rangées » a été mis entre guillemets pour une raison précise : c’est qu’un bon nombre d’entre elles, dans le quartier Le Baron, sont plutôt construites comme deux maisons jumelées collées dos à dos. Ce type de construction offre l’avantage d’une plus grande efficacité énergétique, comme un immeuble, mais en permettant à chacun d’avoir une cour, comme une maison unifamiliale.

Lors de la construction de ses quartiers, Touraine s’est peuplé de familles, et les propriétaires ont peu changé depuis. La cohorte la plus importante est donc composée de gens entre 50 et 60 ans. Sa population vit de revenus modestes, et parfois fixes, dans le cas des retraités. Tout comme pour le district de Limbour, la lourdeur de la circulation sur le pont Alonzo-Wright est un problème pour les résidents. L’autoroute 50, qui divise le district en deux, n’est traversable à pied qu’aux boulevards la Gappe et la Vérendre et constitue donc un obstacle majeur au transport actif. Le réseau cyclable gagnerait à être plus développé, et une réflexion à ce niveau pourrait être faite lors de la réfection de l’avenue Gatineau, prévue en 2018.

Assemblée d’investiture

Lance et compte n’est pas qu’une série légendaire, c’est aussi le nom d’un bar sportif, apparemment tout aussi légendaire dans le district de Touraine. C’est là que Rida Mahmoud sera confirmé en tant que candidat d’Action Gatineau dans le district de Touraine. Vous êtes donc cordialement invités à venir y rencontrer ce nouveau candidat ainsi que le maire, Maxime Pedneaud-Jobin, afin de discuter des enjeux du district, du secteur et de la ville.

Quand ? : mercredi 12 avril à 19h00
Où : Resto Bar Lance et compte, 62 Avenue Gatineau (secteur Gatineau)

 

Sources :

Ville de Gatineau – Infoterritoire
Ville de Gatineau – Atlas
Wikipedia – Touraine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *