Se développer autrement : la voie de l’autopromotion

14 octobre 2016
Crédit photo: Vivre en ville

Crédit photo: Vivre en ville

Quand on parle de développement immobilier, on fait généralement référence à des projets de maisons ou de condos portés par des promoteurs. Ces derniers achètent les terrains, embauchent la main d’oeuvre, vendent les unités d’habitation et engrangent les profits. Les individus qui le désirent et qui en ont les moyens peuvent « se bâtir » et ainsi personnaliser leur maison, mais, pour les condos, les acheteurs potentiels ou les propriétaires sont pris avec les choix du promoteur. Arrive alors une nouvelle option sur le marché de l’habitation : l’autopromotion.

Popularisée en Allemagne, cette démarche immobilière consiste à permettre à des groupes d’individus de prendre la place du promoteur et de se bâtir, avec l’appui de professionnels, un immeuble répondant à leurs besoins. Cette démarche permet entre autres la construction de logis de tailles variables, le choix de matériaux éco-énergétiques, le développement de logements sociaux ainsi qu’une diminution des coûts pouvant aller jusqu’à 20%.

Les villes peuvent également y trouver des avantages en termes de diminution de l’étalement urbain et de diversité architecturale. En effet, peu de choix s’offrent aux familles désirant vivre dans les centres urbains : les maisons unifamiliales y sont très chères, et les condos, qui ne visent pas ce marché, sont trop petits. Les familles s’exilent alors en banlieue éloignée et contribuent à l’étalement urbain. D’autre part, les villes allemandes qui ont ouvert la porte à ce type de projet ont constaté que l’autopromotion donne une plus grande valeur ajoutée aux développements immobiliers par la diversité architecturale, la diversité des matériaux et la mixité d’usages que cette formule permet.

Considérant que la Ville de Gatineau est présentement en train de revoir son inventaire d’immeubles et de terrains, il pourrait être intéressant de réserver certains terrains dont la ville n’a plus besoin, en totalité ou en partie, à des projets de ce type. Cela permettrait également de développer un type de logis quasi inexistant à Gatineau : l’appartement familial. S’inscrivant dans la mouvance du développement durable, l’autopromotion est une nouvelle option immobilière valant la peine d’être explorée.

Pour parler d’innovation et de développement durable à Gatineau, venez au forum d’Action Gatineau ce dimanche!

Date: 16 octobre 2016 de 9h à 15h45
Lieu : Sous-sol de la Cathédrale Saint-Joseph (245 boulevard Saint-Joseph, secteur Hull), porte 4, stationnement à l’arrière.

Pour en savoir plus sur l’autopromotion, lisez cet article bien documenté de Vivre en ville, accompagné d’une vidéo et de photos qui donnent une bonne idée de ce que ça peut représenter.

2 réponses à Se développer autrement : la voie de l’autopromotion

  1. Yvon Leclerc dit :

    Quelle bonne idée. Une démarche citoyenne qui donne des résultats à dimension humaine.
    À dimanche !

  2. erik rossmann dit :

    Je suis architecte et détient plusieurs propriétés dont ma maison et mon bureau au centre ville. Je serais intéressé de regarder cette opportunité avec la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *