Sentier culturel : qui en sont les artisans?

23 juillet 2018

PAGE en

Vous êtes-vous déjà demandé qui étaient les artistes derrière le Sentier culturel? Moi, oui, et ce, devant chaque œuvre.

J’en ai rencontré trois* qui ont contribué à 15 œuvres du Sentier culturel. Issues du Collectif le mal, elles m’ont décrit leur processus de création artistique.

« On s’est rencontrées un soir et on a parcouru le sentier culturel, bien installées devant un lap top – sur Google Street View. On a fait des captures d’écran des paysages qu’on peut voir en voiture. À partir de ces images, on a dessiné sur les plaques les sections qui nous intéressaient. »

Dans leurs œuvres, on voit bien l’idée d’insérer les dessins à mêmes les paysages desquels ils sont puisés.  Ce sont tous des espaces qui marquent des points de repères et qui se mêlent à l’architecture sévère et verticale des édifices gouvernementaux. »

L’importance du Sentier pour Gatineau est, bien entendu pour elles, incontournable. Elles en redemandent toutefois : « On souhaite que ça grandisse pour qu’on puisse voir à Gatineau des projets plus grands, plus marquants. On apprécie l’aspect communautaire du projet. Des centaines de jeunes ont fait des dessins et c’est une belle opportunité pour eux de prendre la parole et de participer à l’esthétique de leur environnement. »

Pour plusieurs conseillers municipaux, l’art a une place de choix à Gatineau. Malgré tout, le Collectif le Mal ne semble pas convaincu que l’action suit toujours les paroles : « C’est un bon début. Mais le sentier est discret et les pièces sont petites, dispersées.  On aimerait sentir un plus grand intérêt de la part des dirigeants pour ce qui se crée ici. Donc supporter davantage les communautés qui existent déjà à Gatineau, s’assurer de les retenir. On aimerait sentir qu’ils reconnaissent la valeur de nos idées en investissant également dans des projets sans les encadrer, les nommer, les thématiser au service d’un discours municipal. Parfois, on sent comme si on ne sert qu’à décorer la ville pour Noël, pour l’été. »

Êtes-vous d’accord avec ces trois artistes? Que pensez-vous du Sentier culturel? Quelle est son importance pour notre ville?

*Les trois artistes du Collectif le mal veulent conserver leur anonymat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *