Compte rendu de l’investiture du district de Buckingham.


La première investiture d’Action Gatineau a eu lieu à Buckingham, où plusieurs personnes se sont rendues malgré la neige. Cet évènement confirmait que le conseiller sortant Martin Lajeunesse sera candidat d’Action Gatineau aux élections municipales de 2017.

Conseiller du district depuis les élections de 2013, où il avait été élu à 73% des voix, Martin Lajeunesse se dit aujourd’hui confiant devant la tâche à accomplir. Parmi ses réalisations du dernier mandat, le terrain synthétique de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin, le financement de 2 millions $ obtenu pour la piste multifonctionnelle sentier de la Lièvre Ouest, et la modernisation et mise aux normes de l’usine de production d’eau potable figurent parmi les plus importantes pour le district.

Un des chevaux de bataille qu’il entend monter sera celui de l’aréna de Buckingham. Celui en place étant vétuste et nécessitant des travaux majeurs et très coûteux, M. Lajeunesse, qui tient absolument à ce que Buckingham ait un aréna, veut créer un comité pour évaluer la possibilité d’en construire un nouveau près du terrain synthétique. L’idée serait de construire ce nouvel édifice en collaboration avec un organisme communautaire, comme ça a été le cas avec le centre Branchaud-Brière, afin de minimiser les investissements de la ville dans le projet et arriver à un meilleur résultat que par la rénovation de l’aréna actuel.

Également présent pour soutenir Martin Lajeunesse, le maire et chef d’Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a partagé avec l’assemblée en quoi son coéquipier enrichit le conseil. Ce nouveau venu, qui a beaucoup évolué au cours de son mandat parce que la politique, c’est dans l’action que ça s’apprend, a développé une expertise précieuse en matière de ville intelligente, soit l’utilisation des nouvelles technologies pour optimiser les services aux citoyens. C’est un homme qui sait s’attirer le respect de tous et qui donne une grande importance à la réalité du terrain dans le développement de projets d’infrastructures.

Maxime Pedneaud-Jobin en a également profité pour souligner l’importance, pour un parti qui se veut démocratique et transparent, de soumettre tous ses candidates et candidats, même ceux qui ont déjà été élus, au processus d’investiture. Ainsi, toutes et tous doivent se remettre régulièrement en question, faire leur bilan, et rendre des comptes aux membres du parti avant de pouvoir porter les couleurs d’Action Gatineau. C’est une des façons dont Action Gatineau entend transformer la politique municipale à Gatineau.

< Retour

Les commentaires sont fermés