Action Gatineau déplore le manque d’investissements pour répondre aux besoins de Gatineau

08 avril 2022

Au lendemain de l’annonce du budget fédéral, les élus d’Action Gatineau accueillent de façon mitigée le budget du gouvernement fédéral. Pour eux, les investissements annoncés ne suffisent pas à répondre aux besoins exprimés à de nombreuses reprises.

Le financement du projet de tramway n’a toujours pas été confirmé

« L’appui des députés fédéraux nous laissait croire que nous pourrions passer rapidement à la prochaine étape. C’est une grande déception de ne pas retrouver l’argent nécessaire pour assurer la réalisation du tramway dans le budget cette année. Le temps presse, il s’agit d’une solution structurante pour répondre non seulement aux enjeux de transports dans l’ouest, mais aussi aux changements climatiques. Nous accueillons favorablement la création du Bureau du transport en commun annoncée par la CCN, c’est nécessaire, mais nous nous attendions à un engagement beaucoup plus fort du fédéral » a déclaré Bettyna Bélizaire, conseillère municipale du district du Plateau et vice- présidente de la STO.

Des investissements insuffisants pour le logement abordable

« Il est vrai que le logement prend une place prépondérante dans le budget fédéral, mais les investissements demeurent insuffisants pour une sortie de crise. Le gouvernement tente de répondre aux besoins, mais malheureusement ça ne va pas assez loin. La part qui pourrait servir à construire et entretenir des logements sociaux et abordables à Gatineau est nettement insuffisante » a commenté Louis Sabourin, conseiller municipal du district de Limbour.

Augmentation du financement pour les infrastructures vertes et naturelles

«780 millions pourront être dépensés sur 5 ans pour élargir le Fonds des solutions climatiques axées sur la nature. Il faudra examiner attentivement si ces montants peuvent être utilisés par les villes dans la conception de leurs espaces verts et des infrastructures plus durables » a insisté Anik Des Marais, conseillère municipale du district de Mitigomijokan et vice-présidente de la Commission sur l’environnement et la lutte aux changements climatiques. Il ne faut pas oublier que 40% du territoire de Gatineau est agricole. J’espère aussi que nos agriculteurs sauront tirer profit des programmes Solutions agricoles pour le climat qui sont bonifiés dans ce budget.

Les villes sont au front notamment dans la lutte aux changements climatiques, pour faire face à la crise du logement et aux inégalités, et les élus d’Action Gatineau continueront de revendiquer davantage d’outils et d’investissements pour Gatineau afin de faire face à ces défis grandissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *