Première année d’Action Gatineau au conseil municipal

22 octobre 2014

Nous approchons à grands pas du premier anniversaire du 3 novembre qui marquera la première année du mandat de quatre conseillers et d’un maire issus du premier parti politique municipal gatinois, Action Gatineau. Cette date symbolique nous porte à réfléchir sur le chemin parcouru et les nombreux changements opérés sous l’impulsion de notre formation politique.

Voix forte

Premier et plus visible changement, Gatineau a fait des progrès impressionnants en matière d’ouverture et de transparence. Les bilans quotidiens du maire et chef d’Action Gatineau sur Facebook et son blogue en sont un exemple éloquent. Les citoyens et médias ont un accès plus facile à l’information publique. Maintenant, Gatineau parle ! Cette attitude a traversé les frontières municipales et a conduit les médias de partout au Québec à parler de nous comme jamais.

Cette approche de communication s’est manifestée entre autres dans la façon d’envisager les négociations avec les employés municipaux. Tant par le dépôt d’un mémoire en commission parlementaire sur le projet de loi sur les régimes de retraite que par les rencontres avec les employés. L’approche a changé et pour le mieux !

Un programme pour tout le conseil

Deuxième changement, le programme d’Action Gatineau a permis de mettre sur la table des enjeux chers aux citoyens qui ont contribué à son élaboration… et ils sont nombreux. Loin de semer la zizanie, l’approche de priorisation centrée autour d’idées et de principes à mettre en œuvre a été un élément rassembleur. L’ensemble du conseil municipal s’est approprié la démarche et, en le mettant à sa main, a adopté un programme qui nous permet d’envisager l’avenir avec confiance.

Rapprochement avec Ottawa et les villes du Québec

Troisième changement, les premiers pas de la nouvelle administration ont été l’occasion de tendre la main à nos voisins d’Ottawa. Les maires de Gatineau et d’Ottawa ont même concrétisé leur volonté de travailler ensemble jusqu’à mener une action commune en vue d’une meilleure reconnaissance par la Commission de la capitale nationale. De plus, ils se sont engagés à élaborer une stratégie pour arrimer plus efficacement les deux réseaux de transport collectif.

Au Québec, le maire et chef d’Action Gatineau a aussi exercé un leadership fort envers les autres villes, notamment auprès de l’Union des municipalités du Québec. Dorénavant, Gatineau parle et est entendue.

Et ce n’est qu’un début…

Ces quelques éléments d’un bilan qui ne se veut pas exhaustif laissent présager un mandat plein de renouveau pour notre ville. Héritier de nombreuses années d’une administration minimaliste et silencieuse, les premiers pas du nouveau conseil n’ont rien eu d’un long fleuve tranquille. Les ratés de la planification du Rapibus et du Centre multifonctionnel, le laisser-aller à l’urbanisme… autant de dossiers qui ont rattrapé les nouveaux élus et ont mis à l’épreuve le nouveau leadership qui préside aux destinées de Gatineau. Un maire qui fait preuve d’écoute et de détermination, un conseil qui s’exprime avec conviction et engagement. La vie de la Ville de Gatineau connaît des secousses qui sont autant de signes de sa vitalité et de sa volonté de réaliser son plein potentiel.

Lieu d’échange et de débat visant l’amélioration de notre qualité de vie collective, Action Gatineau a fait ses preuves au cours de la dernière année et continue de démontrer toute sa pertinence. Merci Mireille Apollon, Richard M. Bégin, Martin Lajeunesse, Myriam Nadeau et Maxime Pedneaud-Jobin.

Patrick Duguay
Président d’Action Gatineau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *