Candidat d’Aylmer, François Sylvestre

03 avril 2017

Tenir une investiture à l’Hotel British, lieu du premier conseil municipal d’Aylmer (1847) et spectaculaire exemple de restauration d’un lieu historique, ne pourrait être plus approprié. Pour François Sylvestre, candidat investi le 30 mars dernier, la revitalisation de la rue Principale est essentielle à l’optimisation du potentiel touristique et commercial de cette artère patrimoniale. Cet homme d’affaires, propriétaire de cinq entreprises touchant à des domaines divers allant de la restauration aux services aux entreprises, œuvre dans le milieu entrepreneurial local depuis 25 ans et veut maintenant contribuer à construire une communauté solide.

Avec Richard Bégin, qui s’est longtemps impliqué au sein de l’Association des professionnels, industriels et commerçants d’Aylmer (APICA), et Martin A Roy, conseiller économique pour le gouvernement du Québec, la candidature de François Sylvestre vient compléter un trio « redoutable » pour le secteur d’Aylmer selon Maxime Pedneaud-Jobin. Pour s’attaquer au défi de l’offre commerciale limitée d’Aylmer, qui fait en sorte que très peu de ses résidents y travaillent, ça prend des gens d’expérience déterminés, enthousiastes et capables de travailler ensemble et de pousser dans la même direction.

Avant de prendre sa décision, François Sylvestre a établi ses critères de réussite et mené son enquête : il a rencontré le maire et les autres candidats du secteur, discuté avec son mentor, ses proches, et plusieurs employés municipaux, et sondé le terrain dans le district pour des appuis. Ceci lui a donné confirmation de la validité de sa démarche : il partage avec Maxime Pedneaud-Jobin et Action Gatineau les mêmes objectifs, les mêmes valeurs et la même vision pour la grande ville de Gatineau. Pour tout le reste, son allégeance va aux citoyens de son district et à la défense de leurs intérêts. C’est le premier devoir des candidates et candidats d’Action Gatineau.

« Sans ses secteurs, Gatineau n’est rien, et un secteur tout seul ne peut rien » – François Sylvestre

Outre la poursuite des efforts de revitalisation de la rue Principale, François Sylvestre souhaite régler la question pressante d’une nouvelle bibliothèque ressource pour le secteur ouest (incluant le Plateau). La bibliothèque Lucy-Faris ne répondant plus aux besoins du secteur depuis 15 ans, ça ne sera pas un luxe. La question d’un lien rapide et fiable vers les centres-villes d’Ottawa et de Gatineau fait également partie de ses préoccupations. Pour lui, la solution à long terme doit passer par un train léger ou un tramway pouvant s’arrimer au réseau d’Ottawa. Il s’engage à être à l’écoute des gens qu’il représentera, résidents et gens d’affaires, à être présent sur le terrain en campagne et durant tout le mandat, à travailler en équipe avec les conseillers du secteur d’Aylmer et à faire progresser la ville de Gatineau avec une équipe cohérente,  sous le leadership d’un chef rassembleur comme Maxime Pedneaud-Jobin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *