Candidate de Parc-de-la-montagne-St-Raymond : Yolaine Ruel

17 février 2017

Quand un candidat se présente pour une investiture, la question fondamentale est de savoir si, oui ou non, cette personne est la bonne pour le quartier et pour la ville. Maxime Pedneaud-Jobin raconte que Yolaine Ruel s’est présentée pour faire partie de l’équipe d’Action Gatineau en disant que ce mouvement ressemble au Gatineau dont elle rêve.

En tant que professionnelle dans le domaine de l’accessibilité, c’est une personne qui défend des causes, qui est à l’écoute des gens et qui dégage une intégrité et une sincérité visibles. Dans un district comme Parc-de-la-montagne-St-Raymond, où la population présente une grande diversité de revenus, d’origines culturelles et de groupes d’âges, ces qualités sont essentielles pour favoriser le vivre ensemble, et on peut facilement répondre à la question.

Yolaine Ruel a passé l’essentiel de sa carrière à l’université d’Ottawa, où elle a occupé les postes de chef du service d’accès et conseillère principale des politiques d’accessibilité. Son travail : favoriser l’épanouissement des étudiants en situation de handicap en éliminant les barrières, et ce à tous les niveaux. Elle s’est donc spécialisée dans l’identification des obstacles, tant pour les personnes handicapées que pour les tous les autres. Parce que les obstacles à l’épanouissement ne sont pas toujours évidents. Les obstacles physiques (architecture), sont les premiers auxquels on pense pour les personnes à mobilité réduite. Mais il y a aussi les obstacles d’accès à l’information et à la communication : l’analphabétisme fonctionnel et les barrières de langage empêchent d’accéder à de l’information importante. Les obstacles technologiques, quand tout est sur internet, pour les gens qui n’y ont pas accès ou qui ne savent pas s’en servir. Les obstacles discriminatoires, issus des préjugés, et les obstacles systémiques, quand les procédures et la réglementation utilisent, consciemment ou pas, des critères qui excluent certaines personnes.

« On s’aperçoit que les villes, c’est pas juste des maisons, des chars, des autoroutes pis on met du monde là dedans, non, c’est plus que ça : le vivre ensemble, faut le travailler, faut le créer par le développement du capital économique, matériel, social, humain et identitaire. » – Yolaine Ruel

Pour Yolaine, le monde ne doit pas être pensé pour 80% mais pour 100% de la population, et ce pour 100% de leur vie. Faire autrement, c’est exclure une partie des gens de la communauté parce qu’ils sont trop, jeunes, trop vieux, trop pauvres, trop différents. Le fait qu’au municipal 60% des gens ne votent pas, ne participent pas, et qu’on ne les voie pas est une catastrophe pour la démocratie. C’est donc pour ça qu’elle a choisi le district Parc-de-la-montagne-St-Raymond, pour identifier les obstacles, en éliminer le plus possible, et y augmenter les indices du bonheur.

Nouvelles des investitures

La prochaine assemblée d’investiture aura lieu le 23 février dans le district de Limbour, pour confirmer la candidature de Renée Amyot. Nous prendrons ensuite une petite pause pour la semaine de relâche et vous reviendrons en grande avec deux investitures dans la même semaine, soit le mardi 7 mars pour le district de Pointe-Gatineau (date butoir 20 février), et le mercredi 9 mars pour le district de Masson-Angers (date butoir 22 mars).

Pour connaître les candidates et candidats investis et avoir les détails des prochaines investitures, rendez-vous sur notre page des investitures!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *