Conseil municipal 2017-2021 : un leadership partagé pour mieux réussir

23 mars 2018

PAGE en

Le printemps est enfin arrivé et le mandat du nouveau conseil municipal est déjà bien entamé depuis l’élection du 5 novembre dernier. Avec le début prochain des travaux des comités et commissions, dont la nomination des nouveaux membres citoyens se fera sous peu, nous amorçons une nouvelle façon de travailler dont l’objectif est de donner encore plus de place aux élus responsables de dossiers.

Je suis enthousiaste devant ces changements à nos façons de faire qui permettront à toutes et tous de contribuer davantage. Nous profiterons encore plus de la compétence et de l’expertise que nos élus développeront au fil du temps.

Guidés par le nouveau programme du conseil municipal dont l’adoption devrait se faire au conseil d’avril, les présidences des comités et commissions auront un rôle prépondérant à jouer en assumant une plus grande part du leadership dans l’analyse des enjeux et dans les recommandations apportées au conseil municipal.

Bien sûr, en tant que maire, je demeurerai porte-parole et je continuerai d’être responsable de la coordination de l’action municipale. D’un autre côté, j’aurai plus de temps à accorder à des dossiers précis qui nécessitent mon intervention directe, à m’appliquer à faire les représentations nécessaires auprès des autres gouvernements pour faire valoir les intérêts de Gatineau et à rencontrer des entreprises potentielles qui souhaitent venir s’établir chez nous, par exemple. Mon énergie sera investie de manière plus efficace dans les dossiers.

Je souhaite aussi partager le leadership et les responsabilités parce que je crois profondément à l’équipe qu’ont élue les Gatinoises et les Gatinois autour de la table.

Il y a évidemment les élus d’Action Gatineau qui mèneront toutes et tous des dossiers importants qui touchent directement notre programme. Maude Marquis-Bissonnette travaillera sur l’aménagement du territoire et des dossiers d’actualité comme les rues complètes et la gestion des matières résiduelles. Renée Amyot touchera tout ce qui concerne le développement social et des dossiers particuliers comme la légalisation du cannabis. Cédric Tessier sera responsable de tout le dossier du centre-ville et il travaillera en collaboration avec le président du conseil Daniel Champagne, comme vice-président, pour la tenue des rencontres du conseil. Isabelle N. Miron aura pour tâche de mobiliser la jeunesse gatinoise et de proposer des améliorations à nos pratiques en matière de participation citoyenne. Myriam Nadeau, qui préside la Société de transport de l’Outaouais, travaillera fort pour améliorer le transport collectif et mener à bien l’implantation d’un système sur rails pour l’Ouest de la Ville. Martin Lajeunesse sera responsable de poursuivre la révision des dépenses et services, tout en maintenant la qualité de services, et prendra en charge tout le dossier de Gatineau « Ville intelligente ».

Mais il y a aussi plusieurs élus avec qui nous travaillerons en collégialité pour mener à bien des dossiers et dont la compétence est précieuse pour notre ville. Sans tous les nommer, je pense notamment à Gilles Carpentier, sur qui je m’appuierai quotidiennement pour superviser l’ensemble des opérations municipales comme président du comité exécutif, ainsi qu’à Daniel Champagne, qui présidera les travaux du conseil municipal et qui sera responsable du dossier vélo. Je pense aussi à Nathalie Lemieux aux arts et la culture, à Pierre Lanthier aux sports et loisirs, à Audrey Bureau aux transports et aux déplacements durables, et j’en passe.

Nous partageons plusieurs objectifs pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyennes et de nos concitoyens. Et je compte m’appuyer sur toute l’expertise de ceux autour de la table qui veulent travailler de façon constructive à améliorer Gatineau.

Maxime Pedneaud-Jobin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *