Élections fédérales : L’environnement au cœur des revendications d’Action Gatineau

19 août 2021

Gatineau, le 19 août 2021 – Gatineau est la 4e plus grande ville au Québec et forme, avec Ottawa, la région de la capitale nationale. Son positionnement stratégique représente certainement un atout pour son développement, mais celui-ci est aussi intimement lié à l’essor de la capitale.

« Les enjeux qui nous préoccupent sont de plus en plus traités par plusieurs niveaux de gouvernements. À titre d’exemple, pensons aux enjeux en matière de logement, d’itinérance, de transport en plus de la lutte et de l’adaptation aux changements climatiques qui requièrent la coordination des efforts des administrations publiques », mentionne Maude Marquis-Bissonnette, candidate à la mairie.

Pour la cheffe D’Action Gatineau et son équipe, l’enjeu de la lutte et de l’adaptation aux changements climatiques devra être au cœur des actions de tous les décideurs dans les prochaines décennies.

Gatineau a vécu durement les effets des changements climatiques et l’équipe d’Action Gatineau entend partout sur le territoire de la ville que les citoyen.ne.s veulent des actions sérieuses face aux changements climatiques.

« Le récent rapport du GIEC nous rappelle l’urgence d’agir pour limiter l’augmentation du réchauffement planétaire à 1,5 degrés. Celui-ci nous rappelle aussi le rôle prépondérant que doivent jouer les villes dans ce domaine. La Ville de Gatineau déposera prochainement son Plan Climat. Il devra être ambitieux pour arriver à ce que les acteurs de notre territoire s’engagent à respecter les cibles internationalement reconnues, » rappelle la cheffe d’Action Gatineau, Maude Marquis-Bissonnette.

La Ville de Gatineau n’a jamais parlé d’une voix aussi forte que sous le leadership du maire Maxime Pedneaud-Jobin. Gatineau doit continuer de le faire et de prendre sa place sur la scène fédérale. La candidate à la mairie, Maude Marquis-Bissonnette, s’engage à maintenir ces liens étroits pour assurer un développement équitable de la ville de Gatineau, et ce, dans l’intérêt des citoyen.ne.s.

En ce début de campagne électorale fédérale, l’équipe des candidats d’Action Gatineau formule donc huit demandes pour lesquels ils souhaitent connaître les engagements des candidats fédéraux à l’issu de l’élection.

1. Confirmer le financement pour le tramway de Gatineau

Étant donné la croissance de la population dans l’ouest de la ville et les besoins importants en matière de transport collectif, Action Gatineau soutient le projet de tramway à partir d’Aylmer et du Plateau vers le centre-ville de Gatineau, puis d’Ottawa. L’électrification des transports étant une manière efficace de réduire les émissions de gaz à effets de serre liées au transport, il est plus que temps de doter Gatineau d’un système de transport en commun digne du 21e siècle.

Nous n’attendons plus que la confirmation de la participation du gouvernement fédéral pour démarrer le projet.

Le secteur des transports est le premier émetteur de GES sur notre territoire. Sans la réalisation du projet du tramway et son financement corollaire par votre niveau de gouvernement, il est simplement inconcevable de penser que Gatineau pourra réduire suffisamment ses GES dans ce domaine. Les infrastructures comme le tramway permettront aux Gatinois.e.s de transformer leurs habitudes de vie et réduire leur impact climatique.

2. Financer le transport collectif et les infrastructures collectives

Le gouvernement fédéral a, au cours des deux dernières années, doublé le fond de la taxe sur l’essence. Cette aide a permis à Gatineau de réinvestir dans ses infrastructures publiques, lesquelles sont chroniquement sous-financés vu la répartition des revenus fiscaux. Les besoins des municipalités à travers le pays sont immenses. Nous souhaitons que le fonds de la taxe sur l’essence soit doublé de manière récurrente, et qu’un fonds permanent de transport collectif soit mis sur pied afin d’investir dans des infrastructures collectives sur l’ensemble du territoire et soutenir les sociétés de transport en commun.

3. Accélérer les investissements dans le logement collectif et social afin que le logement abordable le demeure à perpétuité

Bien que la stratégie pour le logement social ait représenté un pas en avant, au Québec, l’argent a pris du temps à atterrir dans notre communauté et faciliter la création d’unités de logements abordables et sociales. Or, les besoins en logement sont criants à Gatineau alors que le taux d’inoccupation des logements est parmi les plus bas au pays. Nous vous demandons de vous engager en faveur d’une augmentation du financement pour le logement abordable et vous assurer de travailler avec le Gouvernement du Québec pour que ces sommes puissent réellement avoir un impact chez nous. De plus, afin de nous aider à lutter contre les inégalités sociales et économiques, nous demandons aussi une augmentation des sommes dédiées au soutien communautaire pour les personnes fragilisées, comme les aînés, les personnes vivant dans des logements inadéquats ou en situation d’itinérance.

4. Soumettre le 6e lien aux études sur le trafic induit et l’augmentation des GES

Dans un contexte de crise climatique, il serait irresponsable de bâtir des infrastructures contribuant à augmenter l’utilisation de l’auto-solo. Action Gatineau demande donc que toutes les études portant sur un hypothétique 6e lien entre Gatineau et Ottawa tiennent compte du trafic induit à court, moyen et long terme, ainsi que l’augmentation de GES qui y sont liées.

5. Faciliter l’utilisation des propriétés de la Commission de la capitale nationale pour les besoins de la communauté

La CCN est propriétaire de dizaines de propriétés sur le territoire de Gatineau, dont des propriétés situées dans des endroits stratégiques comme les berges. Toutefois, ces propriétés sont parfois en mauvais état, vacantes ou sous-utilisées. Alors que les Gatinois.e.s souhaiteraient transformer ces lieux en espaces utiles pour notre communauté, il demeure très complexe, voire impossible, de le faire. Des propriétés comme le Parc Jacques-Cartier, les berges du Ruisseau de la Brasserie, ou la Ferme Moore sont des joyaux qui méritent d’être utilisés à leur plein potentiel. La CCN doit rendre ces espaces disponibles pour la communauté et travailler de concert avec la ville et les partenaires locaux pour y arriver.

6. Préserver le Pont Alexandra

En plus d’être le lien interprovincial le plus utilisé dans la capitale nationale, le Pont Alexandra est un lieu patrimonial qui représente l’identité de notre belle région. Le gouvernement fédéral entend démolir ce pont centenaire. Action Gatineau propose qu’il soit conservé pour sa valeur patrimoniale et que le pont rénové soit dédié au transport actif et collectif. Nous sommes en pleine crise climatique et ça prend des gestes comme celui-ci afin de réduire les émissions de gaz à effets de serre liées au transport.

7. Soutenir la diversification et la relance économique du centre-ville de Gatineau

Le gouvernement fédéral n’est pas qu’un employeur: il est un acteur économique majeur pour notre territoire. Il doit aussi être un partenaire de notre diversification économique, que ce soit en augmentant sa part d’achat local ou en participant activement à la réflexion sur l’avenir du centre-ville menée par la ville et quelques partenaires. En effet, suite à la pandémie et à la tendance du télétravail, une réflexion doit être menée sur le transport des fonctionnaires, mais aussi sur l’usage des édifices fédéraux au centre-ville. Gatineau mérite un centre-ville digne de ce nom, et ce travail doit se faire avec les acteurs principaux qui le définissent actuellement, notamment le Gouvernement du Canada.

8. Augmenter le financement pour les infrastructures vertes et naturelles afin d’atténuer et s’adapter aux changements climatiques

Gatineau connaît les changements climatiques. Au cours des dernières années, les aléas climatiques se sont multipliés sur notre territoire, imposant des conséquences au niveau du bien-être physique et psychologique des Gatinois.e.s. Nous savons que l’avenir de nos villes doit passer par des infrastructures vertes, comme des arbres, des espaces naturels, la captation des eaux de ruissellement, etc. Or, le financement fédéral pour créer et préserver ces espaces, particulièrement en milieux urbain, est déficient. En augmentant le financement disponible pour les infrastructures vertes et naturelles ainsi que les technologies vertes, le gouvernement fédéral permettrait d’adapter le territoire de Gatineau aux changements climatiques, tout en réduisant notre impact écologique.

 

Pour plus d’informations :

Équipe des relations médias
Action Gatineau
Maude.Marquis.Bissonnette+media@gmail.com
media@actiongatineau.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *