Jeu libre dans la rue autorisé

29 janvier 2020

Le conseil municipal a entériné l’adoption du projet pilote d’un an permettant d’encadrer la pratique sécuritaire du jeu libre dans les rues autorisées.

Renée Amyot, présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé : « Gatineau est la première grande ville à adopter un tel projet. La Ville cherche à maximiser les opportunités que les citoyens, et plus particulièrement les jeunes, ont pour bouger. En plus, ce projet est en cohérence avec Habiter mon quartier voulant faciliter des initiatives citoyennes. »

Les prochaines étapes

Dès la fin février, il y aura un appel pour les rues sélectionnées. Les demandes devront provenir de citoyens (18 ans et plus), d’associations ou d’organismes de quartier et la sélection se fera sur le principe du « premier arrivé, premier servi », à condition de répondre à tous les critères de sélection :

  1. Une rue où la vitesse se situe à 40 km/h;
  2. Une rue qui ne se situe pas devant un parc, dans une zone scolaire ou devant un commerce;
  3. Une rue qui offre une zone de jeu de 100 mètres minimum, située à une distance minimale de 30 mètres de toute intersection et/ou courbe

La Ville choisira 4 blocs de rue répartis sur le territoire. Par la suite, les 50 rues seront analysées afin que la sécurité de tous soit respectée.

La signalisation sera prête pour le début de l’été 2020.

La proposition de modification du règlement sera déposée en mai 2020,
à la suite de l’identification des rues autorisées et sera adoptée en juin 2020

La petite histoire…

L’adoption du projet de loi 122 en juin 2017, visant à reconnaître les municipalités comme des gouvernements de proximité, offre un nouveau cadre légal et une plus grande autonomie aux villes, ce qui permet maintenant à Gatineau d’autoriser, sous certaines conditions, le jeu libre dans la rue. Inspirée par une initiative de la Ville de Beloeil déployée en 2016, la Ville de Gatineau souhaitait développer un projet pilote qui permettrait le jeu libre dans certaines rues résidentielles de Gatineau.

Une réponse à Jeu libre dans la rue autorisé

  1. Véronique Lefèbvre dit :

    La rue de Dijon dans le quartier Touraine, une belle rue en  » u » où personne ne passe d’un bout à l’autre quasiment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *