Lutter contre le racisme, ça commence avec la sensibilisation

26 juin 2020

Ndeye Khady Ngom est co-fondatrice et présidente de l’organisme Action Femme Afrique, elle siège au comité du rectorat sur le racisme à l’UQO. Militante pour la justice sociale, elle est avant tout une mère gatinoise d’origine sénégalaise : « Comme plusieurs personnes racisées, j’ai vécu des violences à caractère racial. Toutefois, on est rarement préparé quand un enfant de 4 ans revient de la garderie en demandant : “Maman, pourquoi on nous a peinturés ?”

C’est très difficile de vivre avec l’anxiété de savoir que c’est juste une question de temps, et de se questionner sur comment l’enfant vivra cette terrible expérience. Plusieurs parents qui ont adopté des enfants racisés vivent les mêmes préoccupations. »

Ce sont entre autres les raisons pour lesquelles Action Femme Afrique organise un webinaire sur le thème Familles immigrantes et racisme systémique le 2 juillet à 18 h. « Nous avons jugé nécessaire d’avoir cette discussion avec des intervenants qui maitrisent la question, afin de mieux outiller les parents, explique Madame Ngom. Immigrer dans un nouveau pays a son lot de défis. Le racisme systémique est une réalité reconnue au Canada et les immigrants en sont souvent victimes dans leur processus d’intégration. »

Le webinaire s’adresse à la population immigrante, les services sociaux, les établissements scolaires, etc. Les intervenantes de diverses expertises aborderont les questions sur les actions et perspectives politiques, la sensibilisation auprès des familles, ainsi que les expériences vécues et les ressources disponibles.

Cliquez ici pour participer au webinaire

Une réponse à Lutter contre le racisme, ça commence avec la sensibilisation

  1. Michelle Hamelin dit :

    Je suis membre d’un conseil d’administration pour un centre d’hébergement et de services pour les femmes et leurs enfants qui vivent de la violence conjugale et familiale. Notre clientèle se diversifie de plus en plus et je veux mieux connaître les enjeux que vivent les gens racisés. Je suis heureuse d’avoir découvert votre groupe. Michelle

Répondre à Michelle Hamelin Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *