Un objectif qualifié d’irréaliste devient réalité

03 octobre 2019

Un autre de nos objectifs qu’on qualifiait d’irréaliste il n’y a pas si longtemps a été réalisé! La semaine dernière, les municipalités du Québec ont conclu un nouveau pacte fiscal avec le gouvernement du Québec. Le «pacte fiscal», c’est le nom qu’on donne à l’entente de quelques années à travers laquelle le gouvernement transfère des sommes d’argent aux villes. À tous les 4 ou 5 ans, c’est un moment déterminant pour le monde municipal.

Dans le pacte fiscal signé la semaine dernière, qui sera d’une durée de 5 ans, le gouvernement fait les premiers pas d’une réforme en profondeur de la fiscalité municipale. Je sais que c’est un sujet aride, mais c’est un enjeu incontournable si on veut réduire la dépendance des villes à l’impôt foncier, réduire notre déficit dans l’entretien des infrastructures et permettre à des villes comme Gatineau de continuer à innover en environnement, culture, sports, accueil des immigrants, etc.

Je suis particulièrement fier des avancées de la semaine dernière, parce que Gatineau a été au centre des discussions avec le gouvernement sur ce sujet depuis plusieurs années… et ça vient beaucoup du programme d’Action Gatineau! Depuis notre tout premier programme en 2013, l’obtention d’un point de TVQ et la diversification des revenus des villes figurent dans nos objectifs principaux. Pendant longtemps on s’est fait dire que ce ne serait pas possible, qu’on rêvait en couleur, que ça ne marcherait jamais… et aujourd’hui, on a une entente qui donnera environ 27 millions de plus à Gatineau, et surtout qui pour la première fois reconnaît le principe de partage de la croissance d’un point de TVQ avec les villes.

À chaque fois que nous atteignons un objectif important comme celui-là, j’ai une pensée pour tout le monde qui s’est impliqué depuis le début, que ce soit comme membre à nos congrès, au comité de programme, comme candidate ou candidat… Cette avancée importante pour toutes les villes du Québec, nous y sommes tous un peu pour quelque chose.

Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de Gatineau et Chef d’Action Gatineau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *