Pénurie de main-d’œuvre à Gatineau  

31 janvier 2019

Le taux de chômage au Canada est à son plus bas depuis 40 ans selon Statistiques Canada. Au Québec, la pénurie de main-d’œuvre touche la grande majorité des industries. Au premier trimestre de 2018, l’Outaouais comptait le plus haut taux de postes vacants (3,5 %) au Québec. Et Gatineau n’y échappe pas : la Ville connaît une pénurie de main-d’œuvre dans la construction et dans les services aux citoyens (le déneigement, par exemple), alors les coûts augmentent. La Ville peine d’ailleurs à pourvoir certains postes, ce qui entraîne une surcharge de travail pour certains employés.

 

Les raisons sont connues :

  • Premièrement, l’âge moyen de la population est à la hausse. L’Institut de la statistique du Québec prévoit que les gens âgés de 65 ans et plus passeront de 1,5 million à 2.3 millions en 2031, soit de 18 à 25 % de la population totale;
  • Deuxièmement, près de 60 % des PME sont réticentes à recruter des personnes immigrantes ou retraitées. Plusieurs personnes ont donc la volonté et la force physique de travailler, mais ne parviennent pas à décrocher un emploi.

Ainsi, la pénurie de travailleurs freine 40 % des PME, sauf dans le domaine des nouvelles technologies. Une sensibilisation au fait que l’immigration et le nombre croissant de retraités offre un potentiel non négligeable de main-d’œuvre ferait alors partie de la solution.

La Chambre du commerce de Gatineau est non seulement bien au fait de la situation, mais a décidé de prendre le taureau par les cornes. Elle s’est d’ailleurs dotée d’un plan d’action priorisant quatre volets:

  • L’éducation et le transfert d’information aux entrepreneurs sur les programmes et ressources financières disponibles pour épauler les initiatives de recrutement;
  • La préparation et le positionnement des entreprises afin d’atténuer les effets de la rareté de main-d’œuvre;
  • Le travail avec le Conseil régional des partenaires du marché du travail de l’Outaouais (CRPMT-Outaouais) pour développer des actions communes faisant valoir les données et actions prises pour la région;
  • L’offre aux membres de la CCG d’un point d’information pour guider les entreprises en recherche de main-d’œuvre vers les agences offrant des solutions potentielles.

D’ici quelques semaines, la Chambre du commerce de Gatineau diffusera les actions qu’elle va entreprendre pour s’attaquer à cet enjeu pressant. À suivre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *