QUAND LES CITOYENS PARLENT ET QUE LES ÉLUS ÉCOUTENT

28 juillet 2020

Les citoyens ont parlé. Les élus municipaux les ont écoutés. Le parc naturel, allant des rapides Deschênes jusqu’au chemin Fraser, sera entièrement protégé.

De par leur mobilisation, les citoyens ont démontré le potentiel archéologique et historique du boisé.

« La mobilisation citoyenne a été la partie facile, raconte France Gagnon, citoyenne engagée. Depuis le début, je vois cela comme un exercice de démocratie directe. On élit des gens aux quatre ans et entre cela, il faut se parler. Je suis contente du mot que le maire a rédigé pour situer ce dossier dans un contexte plus large, soit la problématique de l’urgence climatique. J’ai recommencé à croire en la démocratie! »

Comme la Ville est propriétaire du dit terrain, il s’agit d’une occasion en or d’illustrer sa sensibilité à protéger des forêts urbaines matures.

« Le Comité d’action de sauvegarde pour la forêt Deschênes a plusieurs projets à venir, dont un de forêt naturelle, explique Mme Gagnon. Il faut se retrousser les manches et prendre une étape à la fois. »

La participation citoyenne est la raison d’être du parti. Rappelons-nous l’Association des résidents du Vieux-Moulin dans le secteur Aylmer qui a réussi à repousser la présentation au Comité consultatif de l’urbanisme concernant de la construction d’un projet en face d’une école primaire.

En lire plus sur le sujet :

Les Associations citoyennes, spécialistes du milieu

Comités et commissions : une porte démocratique

Une réponse à QUAND LES CITOYENS PARLENT ET QUE LES ÉLUS ÉCOUTENT

  1. France Gagnon dit :

    Juste une petite précision. Le projet + ambitieux consiste en un parc naturel, allant des rapides Deschênes jusqu’au chemin Fraser. On s’y met très bientôt!
    Quant à la mobilisation citoyenne pour un développement vert et durable à Gatineau, le momentum semble excellent. On est rendu là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *