« Tant qu’on ne se donne pas les moyens d’arriver à nos fins, on parle dans le vide »

04 septembre 2016

A-P Caron-DaviaultComment, en tant que citoyen, peut-on prendre part au développement de nos communautés? Quels outils sont à notre disposition et pourquoi devrait-on le faire? Qu’avons-nous à y gagner? Ces questions ne sont pas banales et le premier forum d’Action Gatineau, Développement des communautés et participation citoyenne cherchera à y répondre. Annie-Pier Caron Daviault, qui organise ce forum, était à Recyclart pour nous en parler.

Le développement des communautés n’est pas que l’affaire des organismes communautaires ou des élus. Les citoyens ont aussi leur place et c’est pour cette raison que le sujet sera cerné par quatre panélistes présentant chacun leurs points de vue respectifs : une citoyenne, une représentante d’organisme, un élu et un fonctionnaire municipal. Ils parleront des effets de l’engagement des citoyens au niveau des résultats concrets sur le milieu, des effets intangibles de fierté et d’appartenance pour les résidents, et de la force de transformation incroyable générée par cette implication. Des initiatives locales méconnues au budget participatif en passant par les ruelles vertes et les marches exploratoires, ce tour d’horizon nous permettra de comprendre ce que ces expériences impliquent et comment elles peuvent s’adapter à la réalité gatinoise.

Tout à fait à propos, ce premier forum se déroulera dans le secteur du Vieux Gatineau, secteur en ébullition avec le récent lancement de la Revitalisation Urbaine Intégrée (RUI). Résultat de nombreuses consultations mobilisant citoyens, gens d’affaires, organismes et la Ville, cette démarche participative est en voie de transformer ce milieu de vie. Afin de permettre au plus grand nombre de participer, le forum se tiendra au Centre des aînés de Gatineau, endroit bien desservi par les transports en commun, et un service de halte-garderie sera disponible. La clé est de se rassembler pour construire sur les idées des uns et des autres.

« On a assez parlé, on passe à l’action pour avoir une incidence […] tant qu’on ne se donne pas les moyens d’arriver à nos fins, on parle dans le vide »

– Annie-Pier Caron Daviault

Du plus loin qu’il lui souvienne, Annie-Pier Caron Daviault a toujours eu un sens aigu de l’équité et une volonté implacable d’intervenir lorsque confrontée à une situation injuste. Est-ce ce qui l’a poussée à s’impliquer autant au niveau communautaire? Toujours est-il que cette étudiante à la maîtrise en sciences sociales du développement territorial à l’UQO et récipiendaire du prix Hommage bénévolat Québec 2016 pour l’Outaouais porte une longue liste de chapeaux : vice-présidente de la Table jeunesse Gatineau, secrétaire et co-responsable du comité communications de l’Association des Résidents du Plateau, animatrice sociale pour La Voix des parents et j’en passe, elle a également co-fondé Transitions Outaouais, un média citoyen cherchant à offrir une réflexion critique originale et à ouvrir un dialogue sur les enjeux d’actualité de notre région frontalière.

Membre d’Action Gatineau depuis quelques années, elle se considère privilégiée de pouvoir faire avancer le débat et d’amener des résolutions au nouveau programme à travers son implication dans l’organisation du forum. Pour elle, Action Gatineau est un des seuls lieux de réflexion organisée issus d’un mouvement citoyen (Projet Gatineau) lui permettant de parler d’enjeux de développement, partager des valeurs et passer à l’action.

Pour ne pas parler dans le vide.

Inscrivez-vous aux forums!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *