Transformer la bibliothèque en lieu de rassemblement

02 novembre 2016
Crédit: istockphoto. Bibliothèque centrale de Kaohsiung, Taiwan

Crédit: istockphoto. Bibliothèque centrale, Kaohsiung, Taiwan

À l’ère du numérique, où une proportion grandissante du contenu culturel est diffusé via internet, on peut se demander si les bibliothèques ont toujours leur place. La réponse serait non et oui. La bibliothèque comme entrepôt de livres, où l’on ne fait que passer prendre quelques bouquins, non. Mais la bibliothèque comme lieu de rassemblement, d’éducation, d’alphabétisation, de diffusion d’information et de culture, oui.

Confrontées aux changements dans le monde de la diffusion de contenu et à des baisses d’achalandage, les bibliothèques n’ont eu d’autre choix que de se renouveler. Bon nombre d’entre elles on relevé le défi par une diversification des services offerts (postes informatiques, expositions artistiques, coins lecture avec un café, heure du conte, services aux nouveaux arrivants, livres numériques, etc.). En effet, selon l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), en 2014, les cinémas, musées, salles de spectacle et même la saison régulière des Canadiens de Montréal ont été moins fréquentés que les bibliothèques publiques!

En parallèle avec une offre de services renouvelée, certaines villes ont fait le pari d’investir dans les bâtiments. C’est le cas de la Ville de Québec, qui, avec l’adoption de la Vision du développement de la bibliothèque de Québec en 2013, a placé la qualité architecturale des lieux au centre des préoccupations lorsqu’il s’agit de construire ou de rénover une bibliothèque. Deux ans plus tard, les effets se font déjà sentir : les bibliothèques de Québec ont connu des records de fréquentation et d’abonnements en 2015. Selon Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture et du patrimoine, pour devenir un lieu de rassemblement où les citoyens choisissent de passer du temps et se réaproprient, une bibliothèque doit être attrayante et confortable.

Cette nouvelle vision du rôle des bibliothèques s’inspire du concept de « troisième lieu », développé par le sociologue Ray Oldenburg dans les années 80. Ce troisième lieu, qui se distingue des sphères sociales de la maison et du travail, répond aux besoins de rencontres communautaires informelles des individus. Mais, si les tavernes, cafés, perrons d’église et places publiques étaient ce qu’avait en tête le chercheur, les bibliothèques répondent parfaitement aux critères du troisième lieu : lieu de détente, d’échange, de mixité sociale et de divertissement.

Le développement d’un nouveau concept de grande bibliothèque ou de grand équipement culturel à Gatineau sera un des thèmes principaux abordés lors du dernier forum thématique d’Action Gatineau de la saison, Culture et Identité. Venez vous informer sur ce qui se fait ailleurs et donner votre avis sur ce qui pourrait se faire ici. Pour un troisième lieu à notre image qui profitera à l’ensemble de la collectivité.

Lieu : Centre communautaire Aydelu, 94 Rue du Patrimoine, secteur Aylmer
Heure : Dimanche le 20 novembre, de 9h00 à 16h00
Inscription : Veuillez remplir ce formulaire

Autres services offerts ou en cours de développement dans certaines bibliothèques du Québec :

Retour et emprunt de documents en libre service;
Location d’instruments de musique (Montréal);
Location de télescopes (Rimouski);
Ludothèque (location de jeux de société);
Livraison de livres à domicile pour personnes à mobilité réduite;
Lecture aux aînés;
Conférences;
Activités avec les enfants;
Ressources pour les aidants naturels (Biblio-Aidants);
Ateliers de langue ou de bureautique;

Sources :

Bulletin des bibliothèques de France – Les bibliothèques troisième lieu, une nouvelle génération d’établissements culturels
Le Devoir – Importante gratuité
Estrie plus.com – Les bibliothèques publiques ont-elles encore leur raison d’être?
Québec Hebdo – Semaine des bibliothèques publiques: quand l’architecture rencontre la littérature
L’information du nord Mont-Tremblant – Les bibliothèques, successeurs des églises?
L’avantage – « Des bibliothèques d’objets » à Rimouski
Le Soleil de Châteaugay – Les bibliothèques devancent les salles de cinéma
Radio Canada.ca – Une première au Québec, des bibliothèques prêteront des instruments de musique
AideXpress – Où trouver des ressources? À la bibliothèque, bien sûr!

Une réponse à Transformer la bibliothèque en lieu de rassemblement

  1. Présidente Coopérative des arts visuels et métiers d’art de l’Outaouais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *