En réponse à une nécessité

11 juin 2020

Les cuisines collectives sont arrêtées depuis mars. Alors que le Regroupement des cuisines collectives produisaient 120 000 collations par année pour les enfants grâce aux invendus du supermarché métro Pilon, elles se sont transformées en soupes et repas. En partenariat avec la Soupe solidaire et la Manne de l’île, le Regroupement des cuisines collectives approvisionne plus de 100 familles du quartier Mont-bleu et 8 maisons de quartier dans le grand Gatineau.

« Depuis mars, nous nous sommes réorganisés et nous confectionnons jusqu’à 80 boites à lunch solidaires, explique Josée Poirier-Defoy, directrice générale du Regroupement. Notre trentaine de bénévoles travaillent majoritairement de chez eux, selon les règles de l’art salubrité. Ils se sentent utiles à leur façon. On fait encore la livraison de porte à porte jusqu’au 30 juin. »

En parallèle, le Regroupement a repris son projet Du jardin à l’assiette. « Depuis trois ans, nous installons des bacs en hauteur aux résidences des aînés. Les récoltes servent à alimenter les cuisines collectives. Cette année à Aylmer, 24 bacs s’ajoutent aux 25 autres à Gatineau. »

Les Regroupements des cuisines collectives du Québec réfléchissent présentement sur le moment et la façon de reprendre les cuisines collectives. « Moins de personnes bénéficient des services pour le moment. Parmi notre clientèle, qui est en majeure partie des personnes aînées, la moitié est inquiète et l’autre, leur moral est correct. Comme notre mission seconde est de briser l’isolement, nous espérons reprendre nos activités en septembre. En parallèle, nous travaillons sur des capsules vidéo. On ne cuisinera plus jamais comme avant. On ne jardinera plus jamais comme avant. »

En phase avec la nécessité pour les gens de mieux s’approvisionner et de manger localement, Action Gatineau proposait dans son programme 2017 de poursuivre le développement des jardins communautaires, les rendre universellement accessibles et soutenir les comités citoyens qui les administrent. Par ailleurs, le travail de la Commission Gatineau, ville en santé s’en est inspiré et a fait en sorte que la résolution 2.31 du programme d’Action Gatineau a eu un impact réel dans la communauté.

Contactez le Regroupement des cuisines collectives pour contribuer à votre façon, selon vos disponibilités et vos intérêts.

En lire plus sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *