C’est notre année qui s’en vient! – Xavier Cardinal, co-propriétaire de Flirt Kombucha

05 janvier 2021

2020 devait être l’année forte de Flirt Kombucha. Alexis, co-propriétaire, était finaliste au Gala Excelor dans la catégorie jeune entrepreneur; l’entreprise était finaliste aux Vertuoses; l’équipe s’était même agrandie à quatre employés à temps complet.

Un certain virus a tout chamboulé alors que 75 % de leurs points de vente ont fermé.

« On a rapidement pris le dessus et on a vu ce défi comme une opportunité, raconte Xavier Cardinal, co-propriétaire. Devant l’engouement pour l’achat local, on a établi une plate-forme web avec Orkestra, l’un des actionnaires. Nos ventes en ligne ont permis de compenser le chiffre d’affaires perdu. Nous avons développé des partenariats avec les distributeurs locaux, notamment Gaétan Cyr qui a débuté la livraison à domicile à ce moment. »

Plus de 10 mois plus tard, l’équipe a diversifié son marché et développé de nouveaux canaux de distribution, notamment les dépanneurs, les pharmacies, le service alimentaire comme les cafétérias, etc. L’entreprise a beaucoup de projets dans le collimateur!

De multiples ressources pour les entrepreneurs à Gatineau

« J’ai toujours voulu être entrepreneur, mais cela m’a pris du temps à prendre la décision », se rappelle M. Cardinal. « J’ai cogné à plusieurs portes à Gatineau : l’École des entrepreneurs pour la formation, ID Gatineau pour nous informer et nous motiver grâce à leurs rencontres bimensuelles, la Chambre de commerce pour la publicité, le réseautage et le programme de codéveloppement. Le vernissage du CJEO pour exposer nos produits lors d’un 5 à 7 nous a permis de rencontrer Karine Robillard, commissaire à ID Gatineau. Il y a aussi le Programme d’Emploi Québec qui aide les travailleurs autonomes à démarrer leur projet, mais il faut s’assurer de n’avoir fait aucune vente avant. »

Un message aux entrepreneurs

Xavier Cardinal a un message de courage aux entrepreneurs. « Croyez en vos idées, un jour cela va payer. Essayez de vous dépasser. Mettez-y l’effort nécessaire, prenez des risques, soyez proactifs, faites-vous aider par les différentes ressources à Gatineau. On paye des taxes, alors il faut en profiter! »

À refaire, le jeune entrepreneur aurait choisi des embranchements différents dans son parcours. « C’est bon de se lancer, mais il faut prendre le temps d’y penser, de monter son plan d’affaires, de se permettre d’être plus efficace une fois à temps plein. À refaire, je commencerais par les formations en kombucha et en commercialisation pour sauver du temps. »

En lire plus sur nos entrepreneurs d’ici :

Bouger pour s’adapter

François de Bellefeuille, entrepreneur dans l’âme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *