Forêt Boucher : pour des loisirs sportifs, récréatifs et contemplatifs

29 septembre 2020

La Fondation Forêt Boucher a présenté son plan d’aménagement et de gestion du parc de la Forêt Boucher, qui sera à terme accessible et gratuit pour les citoyens.

Dans les engagements du programme électoral d’Action Gatineau en 2017, la gestion de la Forêt-Boucher devait être cédée à la Fondation, ce qui a été fièrement complété en 2018 pour préserver la forêt et en faire profiter les Gatinois. La création du parc de la Forêt-Boucher était prévue au Schéma d’aménagement et de développement révisé.

« La Forêt Boucher, c’est la voisine du district du Plateau et représente un des sites les plus prometteurs de protection et de mise en valeur du plein air urbain, souligne Maude Marquis-Bissonnette, conseillère du Plateau. En 2021, la Fondation veillera à mettre à niveau et créer de nouveaux sentiers, incluant certains sur des trottoirs en bois pour protéger les milieux humides, la signalisation des sentiers sera assurée par nul autre que l’illustratrice Élise Gravel, l’ajout de mobilier urbain et d’abris de classes nature sont aussi prévu. Plus tard, la Fondation songe à un bâtiment d’accueil, un stationnement, une piste d’initiation au vélo de montagne en plus d’aires de jeux et de repos. Je salue le travail rigoureux et le dynamisme inspirant de la Fondation. »

Rappelons que la Ville de Gatineau a alloué 1 million de $ pour les forêts urbaines, dont 785 000 $ à la Fondation forêt Boucher pour la gestion du parc de la Forêt-Boucher. Cela illustre bien la volonté de la Ville de renforcer les services aux citoyens et améliorer leur qualité de vie, tout en protégeant l’environnement et assurent le développement durable du territoire.

En savoir plus… La Fondation a été créée en 2007 et voulait protéger le secteur de la forêt Boucher. Suite à une grande mobilisation citoyenne pour faire avancer le dossier auprès des élus, le territoire a été zoné récréatif avec une dénomination d’écoterritoire. Au-delà du territoire zoné protégé, il devait y avoir un usage récréatif pour l’ensemble des citoyens. Le plan directeur de la Fondation prévoit protéger, préserver et mettre en valeur la flore et la faune de la forêt Boucher. La Fondation forêt Boucher s’engage à investir une contrepartie financière et en bénévolat d’une valeur de 140 000 $.

En lire plus sur le sujet :

Connaissez-vous l’histoire du parc de la forêt Boucher?

Quand les citoyens parlent et que les élus écoutent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *