Le centre-ville doit poursuivre sur sa lancée

16 octobre 2017

Entouré du candidat du centre-ville Cédric Tessier, et des candidates Yolaine Ruel (Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond), Isabelle N. Miron (L’Orée-du-Parc), Mélisa Ferreira (Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau) et Maude Marquis-Bissonnette (Plateau), le maire Maxime Pedneaud-Jobin a annoncé le 16 octobre le plan de son équipe afin de poursuivre la revitalisation du centre-ville.

L’Équipe Pedneaud-Jobin souhaite poursuivre les actions de revitalisation du centre-ville en prenant plusieurs mesures pour consolider l’élan actuel. C’est avec fierté qu’elle a annoncé son engagement à augmenter et rendre permanent le fonds d’animation du centre-ville pour un montant de 1 millions $ (250 000 $/année). Maxime Pedneaud-Jobin et son équipe ont aussi annoncé leur engagement à rendre permanent le sentier culturel en réservant un montant annuel pour le transformer en aménagements physiques et assurer son entretien dans le temps (50 000 $/année). Une enveloppe de 13,5 millions $ sera ajoutée à l’investissement actuel de 32 millions $ afin de soutenir la rénovation urbaine du centre-ville et les aménagements favorables à la revitalisation.

L’Équipe Pedneaud-Jobin s’engage également à prioriser les aménagement de parcs et le réaménagement de certains secteurs entourant des écoles afin d’y attirer davantage de familles et rappelle son engagement à lancer la planification pour l’implantation d’une nouvelle bibliothèque.

Depuis 2013, le centre-ville revit. Le fonds de revitalisation destiné à investir dans des travaux pour rénover et embellir le secteur a été doublé (32 millions $) et les premiers travaux ont commencé sur Laval-Aubry. Le boulevard Saint-Joseph vivra une cure de rajeunissement avec un investissement de 45 millions $. La création du fonds d’animation du centre-ville, le soutien à la création d’ateliers d’artistes, la création d’un programme de soutien à l’acquisition d’une propriété au centre-ville (premiers acheteurs et familles), la tenue d’événements appuyés par la Ville dans le cadre des célébrations du 150e (MosaïCanada, Cirque du Soleil, etc.), la création du sentier culturel, le renouvellement du programme de subvention à la construction domiciliaire au centre-ville pour 6 ans et la mise en chantier de nombreux projets privés (Zibi, Heafey-Dubé, Boulet, Boless, etc.) sont aussi au nombre des importantes réalisations dont le maire et son équipe sont fiers.

Plan d’action 2017-2021

  • Rendre permanent le fonds d’animation du centre-ville pour un montant de 1 million $ (250 000 $ par année)
  • Rendre permanent le sentier culturel en réservant un montant annuel pour le transformer en aménagements physiques et assurer son entretien dans le temps (50 000 $/année)
  • Ajouter une enveloppe supplémentaire de 13,5 millions $ à l’investissement actuel afin de soutenir la rénovation urbaine du centre-ville et les aménagements favorables à la revitalisation
  • Prioriser les aménagement de parcs et le réaménagement de certains secteurs entourant des écoles afin d’y attirer davantage de familles
  • Lancer la planification pour l’implantation d’une nouvelle bibliothèque

 

Bilan 2013-2017

  • Création d’un fonds de 32 millions $ pour investir dans la rénovation urbaine (ex.: Laval-Aubry – 9 M $)
  • Investissement de 45 millions $ pour la réfection du boulevard Saint-Joseph
  • Création d’un fonds d’animation du centre-ville (1 million $ sur 5 ans)
  • Renaissance de la patinoire du Ruisseau de la Brasserie
  • Soutien à la création d’ateliers d’artistes
  • Création d’un programme de soutien à l’acquisition d’une propriété au centre-ville (premiers acheteurs et familles)
  • Tenue d’événements appuyés par la Ville dans le cadre des célébrations du 150e (MosaïCanada, Cirque du Soleil, etc.)
  • Création du sentier culturel
  • Renouvellement du programme de subvention à la construction domiciliaire au centre-ville pour 6 ans
  • Mise en chantier de nombreux projets privés (Zibi, Heafey-Dubé, Boulet, Boless, etc.)

 

4 réponses à Le centre-ville doit poursuivre sur sa lancée

  1. Jacqueline Jalbert dit :

    Pour quand le projet des tours Brigil qui permettrait de percevoir des taxes municipales et ainsi diminuer celles des maisons unifamiliales.

    Merci

  2. Jacques Gédéon dit :

    Sans oublier AGWÀTÀ, qui a contribué à créer un sentiment d’appartenance chez les Gatinoises et Gatinois et qui a fait revivre le ruisseau de la Brasserie…

  3. Andrée Potvin dit :

    Je suis fatiguée d’entendre encore parler des deux tours gigantesques qui n’ont pas leur place à cet endroit. Quelqu’un a suggéré de les ériger sur l’emplacement de l’aréna Guertin, pas bête comme idée…

  4. Ca prendrait également une infrastructure permanente tel que l’Espace Dallaire sur le ruisseau pour mettre en valeur ce secteur ainsi que l’œuvre d’un artiste gatinois connu à l’international et qui contribuerait davantage à ce sentiment de fierté. C’est un projet inédit qui a été reconnu par les plus grands architectes et designer au Canada pour son unicité en terme de design urbain et qui mériterait l’attention de tous les candidats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *